Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Anubis - Kotobukiya - Review


Rédigé par Zenkuro le Jeudi 6 Février 2014 à 12:20 | Lu 1145 fois | 1 commentaire(s)



Anubis - Kotobukiya - Review

On se retrouve aujourd’hui pour la review d’un kit de Kotobukiya sorti en septembre 2013 au prix de 7800 JPY et qui en a fait baver plus d’un. Il s’agit du superbe Anubis, issu du jeu vidéo Anubis : Zone of the Enders, plus connu chez nous sous le nom de Zone of the Enders : The 2nd Runner. Ce jeu, édité par Konami, est sorti initialement en 2003 sur PS2. Il faisait suite au premier volet, Zone of the Enders, sorti sur la même plateforme en 2001. Sachez enfin qu’une compilation HD de ces deux opus est sortie en 2012 sur PS3 et Xbox360.
Box Art de l'Anubis
Box Art de l'Anubis

Je précise que ce kit a été mis à ma disposition par Kotobukiya France, qui me l’a adressé prémonté. En conséquence je ne pourrai pas vous présenter dans cet article son montage, ni le packaging (si ce n'est le superbe box art ci-dessus). Je baserai donc la review sur le modèle monté. Mais j’essaierai de vous parler de sa conception ultérieurement, lorsque j’aurai peint cette maquette puisque je serai alors obligé de passer par la case démontage ^^

Un design mortel !

Pour revenir sur l’Anubis, il s’agit de l’Orbital Frame (nom des mechas dans la série ZoE) antagoniste de ZoE : The 2nd Runner. Comme son nom l’indique, son design est directement inspiré du dieu de la mort égyptien à tête de chacal, le bien nommé Anubis. Le design est superbe, élancé et tout en élégance. On retrouve vraiment cette inspiration égyptienne jusque dans la lance qui l’équipe. De ce côté là c’est un carton plein de la part de Kotobukiya qui a parfaitement retranscrit le superbe mecha-design issu du jeu vidéo. Un kit qui par ailleurs présente une bonne taille avec 21cm à la tête.

Une finition exemplaire

La réalisation est elle aussi impeccable. Si le kit laisse apparaître un certain nombre de lignes de jointures qu’il conviendra de mastiquer, la finition est exemplaire. Kotobukiya a essayé de mouler au mieux les pièces par couleur afin de faciliter la peinture. Le rendu en no paint est tout à fait honorable (cf. les photos). Certaines zones devront toutefois être reprises, comme les parties noires des ailettes des bras ou les liserais dorés de l’armure. On note que, comme à l’accoutumée chez Kotobukiya, ce soucis du détail passe par de très nombreuses petites pièces qui nécessiteront d’être collées pour éviter de les voir tomber. A ce titre j’en profite pour vous donner le nombre de pièces qui constituent ce kit : prêt de 500 !

En parlant de finition, les pièces mécaniques, essentiellement dorées sur ce kit, sont vraiment superbement détaillées et contrastent à merveille avec l’armure sombre plutôt lisse. Il suffit de jeter un coup d’œil au dos de la bête pour s’en persuader, le travail de sculpture est magnifique ! On appréciera également le câble en caoutchouc qui relie la nuque au bas du dos, du meilleur effet, les patins qui se déploient au bas des jambes, la pièce transparente qui permet de faire tenir la lance dans la main, ou encore la queue qui est un fil électrique ce qui permet de lui faire prendre n’importe quelle position. Ce kit respire le soucis du détail !

De superbes gimmicks à consommer avec modération

Côté mobilité le kit bouge très bien, mis à part l’axe tête/buste assez rigide. A noter la particularité des jambes qui se plient vers l’avant. Mais le plus impressionnant réside dans le travail fourni sur les épaules. Celles-ci combinent 3 articulations plus des pièces d’armures mobiles, ce qui permet de positionner le bras de façon très naturelle et organique. Tout bouge et c’est superbe ! le bémol par contre c’est que l’articulation qui maintient le bras au buste, ainsi que celles des pièces d’armures mobiles sont des ball joints. Et ceux-ci ont la fâcheuse manie de se démonter dés qu’on essaie de bouger quelque chose ! En conclusion, on fait prendre la pose à l’Anubis et on ne touche plus ! Et à ce titre on appréciera le socle sérigraphié fourni avec le kit. Seul petit point noir, l’embout du bras qui maintient l’Anubis au socle est rond. Du coup l’Anubis a tendance à pencher autour de cet axe si la pose est déséquilibrée.

Concernant l’une des plus belles particularités de l’Anubis, que sont ses ailes, elles prennent position sur un petit socle qui vient se fixer à l’arrière du socle principal. Elles se positionnent ainsi à l’arrière de l’Anubis sans être directement relié à celui-ci. Dommage que les bras du socle ne soient pas transparent, à l’instar de la pièce qui soustient les ailes. Celle-ci est d'ailleurs disponible en deux formes : une droite qui permet de présenter les ailes de manière parallèles, et une en quart de cercle pour une présentation courbe. Je précise que je n’avais pas la pièce droite, ce qui explique que je n’ai pas pu faire de photo en mode parallèle.

Enfin les ailes peuvent se déplier, et en fonction de la position que l’on donne au bras qui les maintient, nous pouvons les présenter complètement déployées autour de l’Anubis, ce qui donne un cacher certain à ce kit qui est alors très impressionnant avec ses 38cm d'envergure !

Conclusion

Cet Anubis est tout simplement un must have pour les fans de Zone of the Enders. Bien qu’il pourra paraître quelque peu crispant à manipuler avec ses articulations qui se déboîtent, il ne faut pas oublier que nous avons à faire à une maquette et non à un jouet. Et à ce titre Kotobukiya a vraiment fait du très bon boulot. Le kit bénéficie d’une réalisation très fine et de gimmicks aussi riches que classieuses ! Ayant déjà de la gueule en no paint, une mise en peinture tout en contraste sombre / doré en tirera tout la quintessence.

Plus de photos !


















1.Posté par streum13 le 25/02/2014 14:01
Vive Z.O.E.! Vive l'Anubis! Vive Shinkawa! Vive Kotobukiya!
What else George?

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Juin 2017 - 10:24 Review - PLAMAX Gipsy Danger 1/350

Mercredi 31 Mai 2017 - 18:00 Review - PLAMAX Cherno Alpha 1/350