Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

GN-XXX Gundam Rasiel 1/144 - 1ère partie


Rédigé par Zenkuro le Vendredi 25 Novembre 2011 à 19:05 | Lu 2150 fois | 0 commentaire(s)



GN-XXX Gundam Rasiel 1/144 - 1ère partie

Ça faisait longtemps que je n'avais pas fait de WIP sur le site, il était temps d'y remédier. Je vais vous présenter un kit que j'ai débuté doucement en 2009 et que je viens juste de reprendre (je ne vous garantie pas que j'irai très loin mais bon !) : le GN-XXX Gundam Rasiel 1/144 Furoku Grade. Furoku Grade vous avez dit ? Yes ! Furoku pour bonus, grade bonus donc car Furoku Grade désigne les kits vendus en bonus dans le magazine japonais Dengeki Hobby mag. En l'occurrence le Rasiel était offert avec le numéro de janvier 2009.
Le Rasiel "sorti de boite"
Le Rasiel "sorti de boite"

En règle générale soit il s'agit de kits optionnels ou de conversion pour des HGUC, soit de kits complets comme ici, du niveau des First Grade pour ce qui est de la mobilité en tout cas. En clair c'est extrêmement limité en mobilité quand ce n'est pas carrément statique. Mais en général l'allure est plutôt bonne et les Furoku Grade se prêtent bien à la customisation.

En l'occurrence le Rasiel est un kit au design très réussi qui a la particularité d'être statique, mais de comporter dans son moulage des emplacements pour polycaps. Les maquettistes expérimentés peuvent donc choisir de le rendre mobile avec un peu de modifications. Ci-contre vous pouvez voir les pièces le Rasiel partiellement démonté.

Le matos

Mais avant de commencer à charcuter la bête, petit arrêt au stand pour un tour d'horizon rapide du matos que je vais utiliser (et qui n'est pas exhaustif, ça sera selon les besoins du moment) :
- mon stock d'Option Parts (OP, j'en ai déjà pas mal parlé dans le sujet sur mon Wing Gundam Zero Custom)
- de la pâte epoxy bi-composante pour combler les trous, sculpter etc...
- de la carte plastique (CP), materiau de base du scratch
- de la colle extra liquide
- des limes de différentes formes
- papier abrasif
- pince coupante
- pointe à graver
- cutter
- pince, pour tenir les petits éléments
- un forêt à main avec des mèches de différentes tailles (on a toujours besoin de percer des trous !)
- un scribber (graveur de ligne)
- les règles de gravure
- des scies en photo-découpe, pour découper le plastique avec précision

Allez au boulot !

Améliorer (un peu) la mobilité

J'ai commencé par installer quelques polycaps pour améliorer la pose. La flemme de rendre mobile tout le kit, d'autant que personnellement j'aime les poses statiques qui font la part belle au mecha design. J'en ai donc mis simplement dans la tête, les épaules et les pieds, dans les emplacements déjà prévus à cet effet par le kit. Les polycaps ont été récupérés dans la boite à rabiot, il en reste toujours quelques uns inutilisés dans les kits, à garder précieusement.

Voilà, avec ça il peut tourner la tête et lever les bras :D mais surtout les pieds et la tête pourront être peints séparément.
Le Rasiel après ajout des polycaps
Le Rasiel après ajout des polycaps

Le détaillage du torse

Attaquons le détaillage à présent. Je vous prévient tout de suite il n'y a pas vraiment d'ordre logique, c'est selon l'idée du moment. J'ai commencé par rajouté une plaque de CP pour détailler le buste, découpée dans des proportions calculées pour bien cadrer avec son support.

Sur la photo ci-contre vous pouvez la voir après ponçage, elle s'incorpore parfaitement à l'ensemble grâce à l'effet soudure de la colle extra liquide. J'ai également ajouté sous le cou, qui était désespérément vide, une plaque que j'ai gravée de motifs à l'aide des règles de gravure. J'essaierai de vous montrer la technique la prochaine fois.

Avec le cutter j'ai sculpté des détails en creux au niveau de la porte du cockpit. Ça accentue l'aspect mécanique du kit.

Les épaules

Bon tout ça c'était en 2009. Et puis il y a quelques jours je retombe sur la boîte où était stocké le Rasiel et je me dis : allez, go ! Pour la reprise je me suis d'abord attelé à faciliter la peinture de l'épaule. En effet elle est composée de 2 pièces principales entourant le bras : en haut à gauche sur la photo ci-contre. L'opération a donc consisté à découper la partie arrière de manière à ce que les différentes parties puissent être peintes indépendamment et montées facilement. Résultat en bas et tout à droite. Bon là c'est pas très clair mais vous allez comprendre le but de l'opération à la fin.

C'est pour ce genre d'opération que l'on a besoin des scies en photo-découpe qui, grâce à leur finesse, permettent une découpe propre sans trop perdre de matière. J'ai donc découpé la pièce en suivant les lignes naturelles de la pièce. Au besoin on fait appel au cutter pour les parties récalcitrantes à la fin. Et voilà le travail en bas à droite.

Et là vous avez tout compris : le but est de coller ensemble l'avant et la partie arrière supérieure, et à garder séparément la partie arrière inférieure. Ainsi on fait disparaître l'affreuse ligne de jointure de l'épaule, tout en pouvant peindre le bras séparément de l'épaule. On n'aura plus qu'à coller la partie arrière inférieure lors du montage final.

Au passage j'ai rajouté une OP sur l'épaule. En haut la pièce brute, en bas poncée et avec l'OP. Il n'est pas exclu que je rajoute des panel lines plus tard, on verra bien :p

La tête

Pour la tête c'est du classique : permettre la peinture du masque à part et améliorer le V-Fin. Voici les pièces brutes de la tête. Remarquez que le masque inclut un plot d'emboitement reliant les deux parties du casque.

Commençons pas le masque : Tout d'abord j'affine l'intérieur des "joues" du casque en dégrossissant au cutter puis en affinant à la lime pour permettre au masque de s'y glisser. A la base l'espace est en effet trop étroit pour permettre de faire passer le masque par dessous. Ensuite j'ai purement et simplement coupé le plot d'emboitement, de toute façon on s'en moque puisqu'on va coller le casque. j'ai également coupé le haut du cercle surplombant le masque. Ainsi il se clipse tranquillou dans le casque, comme vous pouvez le voir dans la dernière image de la photo qui montre l'arrière du masque.

Pour le V-fin, comme d'hab on coupe le surplus de plastique récurrent sur les gunpla, puis on affine à la lime et au papier abrasif les pointes. Dernière image : poncé à gauche, brut à droite.

Voilà au final les 3 pièces qui consituent la tête : le casque dont les deux parties ont été collées et poncées pour faire disparaitre la jointure, le masque et le V-fin.

La jupe arrière

...ou plutôt les réacteurs car sur le Rasiel ce n'est pas vraiment une jupe. Pour le moment j'ai habillé la pièce avec des OP. La première a été installée dans un renfoncement de la pièce préalablement creusé au cutter et à la lime pour pouvoir accueillir une OP type sortie d'air.

J'en ai également rajouté une dans ce qui devait être une sortie de réacteur et qui faisait bien pitié tant elle était vide. Les OP c'est facile et ça améliore grandement un kit, usez-en ! Faut d'ailleurs que je fasse le plein :p

Voili voilou pour mes avancées sur le Rasiel. A suivre prochainement (j'espère...) !




Nouveau commentaire :