Hobby Forever, le WebZine des Hobbyistes - Maquettes, figurines et toys des univers manga, SF et jeux vidéo



HG Wing Gundam Zero Custom 1/144




HG Wing Gundam Zero Custom 1/144

Boite et images issues de la notice
Boite et images issues de la notice
A force d'acheter plus de maquettes que je n'en termine, je me retrouve avec pas mal de vieux kits qui traînent dans mon stock. Aujourdhui c'est la réalisation d'un gunpla qui a pas moins de 15 ans que je vais vous présenter. Il s'agit du HG Wing Gundam Zero Custom, sorti en 1996 chez Bandai et issu de la série d'OAV Gundam Wing – Endless Waltz. Alors que Bandai ressort actuellement les modèles d'EW dans la gamme Master Grade, les vieux HG restent les seules versions au 1/144. Le poids des année se fait sentir, et si les proportions sont plutôt belles, le niveau de détail ainsi que la mobilité sont assez rudimentaires. C'est pourquoi l'essentiel de ce projet a consisté en du détaillage et à opter pour un schéma de couleur qui le mette en valeur. C'est ce que je vais vous expliquer dans cet article avant de vous présenter les photos du modèle achevé.

Le détaillage

Le détaillage a consisté à enrichir le kit à l'aide de carte plastique (CP) et d'Option Parts (OP). Commençons par la CP. Il s'agit tout simplement de feuilles de plastique en styrène, vendues sous différents formats et épaisseurs, que l'on va découper au cutter afin de créer différentes formes et éléments destinés à agrémenter notre kit. La marque la plus connue en France est Evergreen que l'on trouve très facilement dans les boutiques de maquettisme, ou sur internet (rechercher « styrene sheet » sur les sites en anglais comme HLJ). La CP peut être plane, comme celles que j'ai utilisée ici, ou gravées (avec des rainures par exemple). Les OP quant à elles sont des pièces de détaillage vendues en grappe, les plus connues étant les OP Kotobukiya que j'ai utilisé ici.

J'ai donc commencé par un classique : le détaillage de l'intérieur de la jupe. Comme souvent sur les modèles de cette échelle, elles sont creuses. Je les ai donc comblées à l'aide de CP de 0,5mm d'épaisseur sur lesquelles j'ai gravé des panel lines (photo 1). Pour créer les formes, il existe des règles dédiées, notamment chez Hasegawa avec le Scribing Template SET 1 pour les formes géométriques simples et le Template & Engraver Set pour des formes spéciales très utiles. Pour la gravure, je dessine le tracé avec la pointe vendue avec le Template & Engraver SET que j’approfondis avec un scriber.
Pour la jupe avant j'ai créé une armature sur deux niveaux, à l'aide de deux plaques de CP superposées. Des détails en reliefs ont également été ajoutés, découpées sur de la CP ou de la tige de styrène pour les petits éléments ronds. La CP se colle sur les pièces idéalement avec le la colle liquide Tamiya Extra Thin Cement.
Habillage de l'intérieur de la jupe
Habillage de l'intérieur de la jupe

J'ai également entièrement retravaillé la semelle des pieds, qui était très sommaire, à la CP. Pour cela j'ai commencé par poncer les détails existants pour avoir une surface plane, puis j'ai découpé dans de la CP les éléments composant la nouvelle semelle. J'ai ajouté une grille d'aération issu de la grappe d'OP Kotobukiya P-116 dont j'ai diminué l'épaisseur pour éviter que le pied ne soit bancale. Au total chaque semelle est composée de 16 pièces (photo 2), parfaitement ajustée à la taille du pied pour créer la pattern de la semelle (photo 3). Les rebords des pièces en CP sont biseautées à la lime.
Réalisation de la semelle
Réalisation de la semelle

Concernant les jambes, le travail a surtout consisté en l'ajout de petites pièces de détaillage. Sur la photo 4 vous pouvez voir la jambe avant modification, et sur la 5 la jambe modifiée :
- J'ai d'abord agrémenté le creux sous l'articulation du genou de petites demi-sphères (Kotobukiya P-114).
- J'ai creusé le panneaux gravé en dessous pour pouvoir y insérer un vernier (Kotobukiya P-120).
- Juste sous le genou j'ai ajouté une grille d'aération (Kotobukiya P-127) après avoir creusé la jambe pour qu'elle soit à niveau de l'armure.
- La grille d'aération de la cheville a été découpée dans une plaque en photo-découpe achetée en boutique de maquettisme. Puis j'ai créé un coffrage avec de fines bandes de CP pour que la grille apparaisse en creux.
- Enfin, j'ai comblé le vide à l'arrière du genou avec de la CP (photo 6).
Détaillage des jambes
Détaillage des jambes

Sur l'image ci-contre vous pouvez voir plusieurs autres détaillages.
- Comblement à la CP du creux au niveau du coude (photo 7).
- Gravure d'encoches sur la jupe avant (photo 8).
- Ajout d'un OP type vis (Kotobukiya P-114) insérée dans un trou percé à cet effet dans l'avant bras (photo 9).
- J'ai placé une grille d'aération (Kotobukiya P-116) sous l'épaule, fixée sur une plaque de CP rajoutée dans l'épaule, et habillée d'une tige sur la partie intérieure (photo 10).
- J'ai également ajouté une plaque de CP sous la partie bleue de l'épaule, invisible ici.
- Vous pouvez voir en second plan de la photo 10 une OP Kotobukiya P-101 venant combler un creux de la pièce qui porte une des ailes .
- Enfin j'ai amélioré les « oreilles » en découpant le panneau inférieur (photo 11) pour le présenter plus ouvert (photo 12).
Divers détails
Divers détails

- L’encolure, qui était désespérément vide sur ce kit, a également été retravaillée (photo 13) avec l'ajout de deux plaques de CP ainsi que de fils de cuivre pour représenter des câblages. La pièce d'où ils sortent, à l'arrière du coup, est tout simplement du tube de styrène coupée en deux.
- La partie du backpack visible derrière la tête étant creuse, je l'ai comblée avec de la CP agrémentée d'OP Kotobukiya P-101 pour les 4 OP latérales, et une demi sphère Kotobukiya P-114) pour l'OP centrale.
L'encolure
L'encolure

La peinture

Lorsque le détaillage est terminé, l'application d'une sous-couche grise permet de vérifier la qualité du travail et de repérer les éventuels problèmes à rectifier, comme un mauvais ponçage ou une pièce mal intégrée par exemple. Photo 14 : le Wing Zero sous-couché, prêt à recevoir sa peinture:)

Au départ je voulais tester différents effets de peinture sur ce kit... qui ne se sont pas révélés concluants ! Au final j'ai bien du décaper cette maquette 4 fois entre les essais qui ne me convenaient pas et les boulettes de peintures ! Pour la 5e j'ai donc décidé de réaliser une peinture sans effets, en aplats, afin de limiter les couches de peintures. En effet les détails commençaient à être encrassés par mes précédents déboires. Je souhaitais toutefois me différencier du schéma de couleur original blanc / bleu foncé / rouge pétant du Wing Zero, tout en restant dans l'esprit de ce MS. J'ai donc opté pour une variante pastel du schéma original. Ainsi j'ai utilisé les couleurs suivantes :
- blanc : Tamiya Flat White XF-2
- bleu : Tamiya Royal Blue X-3 + Tamiya Flat White XF-2
- gris : Tamiya Light Sea Grey XF-25
-jaune : Tamiya Flat yellow XF-3 + Tamiya Flat White XF-2
- rouge : Tamiya Red X7 + Tamiya Flat White XF-2
- vert métallisé : Mr Color Super Metallic Chrome Silver SM06 (parties à l'aéro) ou Citadel Mithril Silver (parties au pinceau) puis Tamiya Clear Green X-25
Pour les éclaircissements au blanc, je ne pourrais pas vous donner les proportions car j'ai ajouté le blanc progressivement jusqu'à obtenir la teinte voulue.
Le Wing Zero Custom sous-couché
Le Wing Zero Custom sous-couché

Le HG Wing Zero Custom étant de conception ancienne, il y eu beaucoup de masquage à réaliser. Un exemple ici avec le buste.
- Photo 15 : après avoir appliqué le bleu j'ai masqué les zones à protégées à l'aide de papier adhésif Tamiya Masking Tape, et pour les zones les plus fines du Micron Masking Tape 1.0mm très pratique.
- J'ai ensuite vaporisé le gris (photo 16). Puis j'ai poursuivi le masquage pour ne laisser libre que les parties à peindre en blanc.
- L'encolure a été protégée avec de la pâte-à-fix (photo17).
- La photo 18 montre le résultat final.

Après avoir protégé les pièces avec du vernis brillant, jusqu'à obtenir un brillant uniforme sur toutes les pièces, j'ai poursuivi avec la pose des décals. Ceux-ci sont en grande partie issue des planches de Gundam Decals pour le HGUC Unicorn Gundam 1/144. S'agissant d'un modèle Ka, c'est à dire designé par Hajime Katoki, cette planche se prête très bien au Wing Zero qui est également l’œuvre de Katoki. Le reste a été pris sur diverses planches de Gundam Decals. Une nouvelle couche de vernis brillant est venue protéger les décals.
la peinture du buste à l'aide de masques
la peinture du buste à l'aide de masques

Je suis ensuite passé aux jus, ce qui va être l'occasion d'une petite piqûre de rappel ! Pour mon paneling, ma peinture de base étant à l'acrylique, j'ai utilisé un jus de peinture enamel qui n'attaque pas l'acrylique. Il s'agit de Super enamel Humbrol noir Matt 33 fortement dilué à l'essence F (disponible en grande surface ou magasin de bricolage), de l'ordre de 1 pour 10. Personnellement je mets un peu d'essence dans une coupelle, et je rajoute au pinceau la peinture jusqu'à obtenir la consistance voulue : liquide sans être ni trop clair ni trop opaque à l'application. Voici les étapes du process :
- J'applique donc ce jus dans les creux de la pièce à traiter, ici une aile (photo 19), à l'aide d'un pinceau fin.
- Puis, avec un coton tige à peine imbibé d'essence F, je nettoie le jus afin qu'il ne reste de la peinture que dans les creux (photo 20).
- Au besoin je nettoie toujours à l'essence F les zones entre les creux qui resteraient sales après l'opération (photo 21).
- La photo 22 montre le résultat final.

Si vous avez bien appliqué le vernis brillant lors des étapes précédentes (après la peinture puis après les décals), réaliser un paneling propre avec cette technique n'est qu'une formalité ! L'application du vernis brillant est d'autant plus importante si vous avez utilisé des peintures mattes. Par nature elles rendent le nettoyage des jus difficile. Le vernis brillant permet ainsi de contrer ce problème en favorisant une bonne glisse du jus.une formalit
La réalisation du jus à l'énamel
La réalisation du jus à l'énamel

J'ai achevé la finition de cette maquette en appliquant une dernière couche de vernis, mat cette fois. Voici le rendu final de quelques pièces avant montage.
- Photo 23 : épaule et bras.
- Photo 24 : la semelle.
- Photo 25 : les faces internes de la jupe. Notez que le jus permet de faire ressortir les détails.
Epaule, bras, pied et jupe terminés
Epaule, bras, pied et jupe terminés

Dernière petite touche pour ce kit :
- j'ai ajouté sur le buste une pierre verte translucide (photo 26).
- De taille idéale, je n'ai eu qu'à la coller directement sur le vilain cercle plat moulé d'origine (photo 27).
- Photo 28 : plan sur le détaillage de l'encolure.
- Photo 29 : la tête montée.
Buste et tête terminés
Buste et tête terminés

Et voilà, vous savez tout sur mon HG Wing gundam Zero Custom 1/144 ! Place aux photos du modèle terminé :)








Dimanche 6 Novembre 2011
Zenkuro
Lu 7138 fois



Commentaires

1.Posté par Yvan West Laurence le 07/11/2011 15:18
Superbe. Il te reste suffisamment de cabochons pour en faire d'autres, ou t'attaquer aux épaules de l'Epyon, si mes souvenirs sont bons. Sinon selon la taille, c'est aussi utile pour du Gundam 00 :D

Nouveau commentaire :

Modèles réalisés par Zenkuro | Dossier "Shooting Games"