Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Introduction au Gunpla - ma première maquette Gundam


Rédigé par Zenkuro le Dimanche 4 Juin 2017 à 13:44 | Lu 48420 fois | 27 commentaire(s)



Introduction au Gunpla - ma première maquette Gundam
Voici un tutoriel assez particulier puisqu’il s’adresse (quasi) exclusivement à ceux qui n’ont jamais touché à une maquette Gundam, plus communément appelée gunpla dans notre petit milieu (gundam plastic kit, ou maquette plastique de Gundam en bon français), et qui se posent des questions existentielles du type : « vos robots c’est quoi ? c’est fait comment ? comment en fait-on ? avec quoi ? c’est difficile ? » autant de questions basiques qui nous paraissent évidentes à nous, fans de gunpla, mais qui peuvent interpeller le parfait néophyte en maquette.

L’objet de cet article est donc d’expliquer ce qu’est le gunpla, comment monter simplement son tout premier kit et vous proposer une ouverture vers ce hobby addictif :)

La philosophie du Gunpla : la maquette pour tous !

La maquette Gundam existe depuis plus de 35 ans, et depuis son apparition Bandai, qui détient l’exclusivité des droits sur les maquettes plastiques issues de l’univers Gundam, a su développer des maquettes accessibles pour tous (cf. le dossier sur l’histoire du Gunpla). Aujourd’hui toutes les maquettes Gundam se caractérisent par deux propriétés essentielles :
- les pièces sont emboîtables
- et elles sont moulées en couleurs.

C’est ce que l’on appelle un kit en snap fit. C’est de là que provient l’expression « sans colle ni peinture » que scandait les vieilles pubs pour les maquettes Gundam Wing sorties en France en 2002. De plus ces kits sont parfaitement articulés.


Cela signifie que vous pouvez très simplement monter votre maquette « sortie de boite » avec un minimum de matériel (une pince coupante suffit, voire un simple coupe-ongle faute de mieux), mais le rendu sera forcément très « jouet ». Si vous voulez obtenir un rendu réaliste, à l’instar des modèles présentés sur Hobby Forever, il faudra nécessairement passer par l’étape de la mise en peinture, telle qu’expliquée dans les différents tutoriels du site.

Mais la grande force du Gunpla, et ce qui fait son succès au Japon, c’est qu’entre le modèle monté brut et le kit customisé par des maquettistes professionnels, il existe un éventail extra-ordinaire de possibilités, allant de l’amélioration simple de votre kit façon no paint, au modèle physiquement modifié, en passant par une mise en couleur personnalisée. Ainsi le Gunpla s’adresse à tous, quel que soit votre niveau en maquette. Et finalement la difficulté comme le temps passé sur un kit est directement conditionnée par le travail que l’on souhaite apporter à son modèle.
Le MG MS-06J Zaku II ver.2.0 directement monté
Le MG MS-06J Zaku II ver.2.0 directement monté

Toujours le MG MS-06J Zaku II ver.2.0 mais cette fois avec une peinture personnalisée (par Zenkuro)
Toujours le MG MS-06J Zaku II ver.2.0 mais cette fois avec une peinture personnalisée (par Zenkuro)
Il est maintenant grand temps d’ouvrir la boite de notre premier Gunpla !

Contenu d'une boîte de Gunpla

Pour illustrer cette partie de l’article, j’utiliserai le Arios Gundam 1/100 de Bandai dont vous pouvez voir ci-dessous le contenu de la boîte. Typiquement vous trouverez dans une boite de maquette : des grappes de pièces biensûr, une notice de montage et des autocollants, voire des décalcomanies selon les modèles.
Ouvrons la boite du Arios Gundam 1/100
Ouvrons la boite du Arios Gundam 1/100

Comme toute maquette plastique, le Gunpla se présente sous forme de grappes de pièces plastiques (appelées runners en anglais) à découper et à assembler selon le plan de construction joint (il ne s’agit pas d’un puzzle !). 3 matières plastiques sont communément utilisées sur un Gunpla, que l’on reconnaît aux indications inscrites sur les grappes :
- le polystyrène (PS) qui est le plastique le base constituant les maquettes,
- l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), plus souple et résistant que le PS, souvent utilisé pour les squelettes (inner frame) des méchas,
- les polycaps (PC) qui sont des éléments souples utilisés pour les articulations
Voici le contenu typique d'une boîte de maquette Gundam
Voici le contenu typique d'une boîte de maquette Gundam

La notice

Pas de panique ! si nos chères maquettes nous viennent du Japon, les notices sont avant tout graphiques et parfaitement compréhensibles sans connaître la langue de Mishima. De plus, depuis la fin de l'année 2016, les notices de Bandai sont également traduites en anglais, ce qui facilite encore davantage leur compréhension.
La 1ère page de la notice de l'Arios : inutile de savoir lire le japonais pour comprendre !
La 1ère page de la notice de l'Arios : inutile de savoir lire le japonais pour comprendre !

Le principe de base : chaque grappe est identifiée par une lettre et chaque pièce est identifiée par un numéro. Ainsi lorsque la notice vous indique la pièce B19, il s’agit de la pièce 19 de la grappe B. Il n’y a plus qu’à suivre les indications du plan de montage.
Il est très simple d'identifier les pièces, ici la B19, la 1ère indiquée dans le plan.
Il est très simple d'identifier les pièces, ici la B19, la 1ère indiquée dans le plan.

Certaines icones sont parfois utilisées pour diverses indications. Généralement celles-ci coulent de source, mais comme certains se posent quand même la question, voici les explications pour les icones les plus courantes.

1. coller
2. poser un autocollant : la lettre, le chiffre ou le kana dans le cercle permettent d'identifier l'autocollant sur sa planche
3. poser un décal à sec : la lettre, le chiffre ou le kana dans le cercle permettent d'identifier le décal sur sa planche
4. assembler de la même manière de l'autre côté, avec la pièce indiquée à côté du symbole
5. assembler de la même manière de l'autre côté, avec la même pièce
6. attention au sens de la pièce : 2 petits traits signalent les points de reconnaissance du sens de la pièce
7. visser
8. couper
9. répéter le nombre de fois indiqué
10. faire en premier
11. faire en dernier
12. pivoter de XXX degrés
13. options au choix
14. bouger la pièce de la même manière de l'autre côté

A noter que lorsque l'icone est grisée dans la liste, cela signifie qu'elle n'est pas utilisée.

Autocollants et marquages

Par ailleurs, les Gunpla sont généralement accompagnés d’autocollants pour les pièces qui ne seraient pas moulées dans la bonne couleur finale. A utiliser par ceux d’entre vous qui ne peignent pas leur maquette.

Selon les modèles, on peut également trouver des marquages qui peuvent prendre la forme d’autocollants (stickers), de transferts à sec ou de décalcomanies à l’eau.
L'Arios vient avec 3 planches d'autocollants.
L'Arios vient avec 3 planches d'autocollants.

Quelques astuces pour les reconnaître :
- les autocollants sont facilement reconnaissables, ils sont épais et l'on voit les marques de découpe sur la feuille. Ils sont souvent sur du papier argenté.
- Les stickers de marquage sont sur une feuille vert pâle. Plus fin que les autocollants de couleur, on voit tout de même les lignes de coupe. Si vous avez un doute essayez de décoller le coin de la planche pour vous en assurer.
- les décals à sec sont sur une une feuille plastique transparente protégées par une feuille de calque sur le revert.
- les décals à l'eau sont sur une feuille bleu pâle non protégée, on peut voir le relief des décals à la lumière.
Quelques exemple des différents types de marquages
Quelques exemple des différents types de marquages

Aussi, le nombre de grappes ne fait pas la difficulté puisque qu’il y en ait 2 ou 20, le principe d’assemblage reste rigoureusement le même et donc très accessible. Vous passerez simplement plus de temps à monter votre kit.

D’ailleurs, lorsque vous passerez à une réalisation avec mastiquage et peinture, vous constaterez que souvent les modèles techniquement plus complexes comme les Master Grade sont au final plus simple à réaliser que des modèles plus basiques comme les High Grade. Cela tout simplement car ils sont mieux conçu.

Maintenant que vous êtes familier avec le contenu de la boîte, il est temps de passer au montage !

Montage de mon premier kit

S’il est un outil indispensable à posséder pour pouvoir monter facilement et proprement une maquette, c’est bien la pince coupante. Une pince spéciale plastique est recommandée pour un meilleur résultat, mais un simple coupe-ongle pourra faire l’affaire pour vos premiers pas.
L'arme fatale du maquettiste : la pince coupante !
L'arme fatale du maquettiste : la pince coupante !

Pour la découpe, rien de plus facile : détachez la pièce de la grappe en laissant des ergots de plastique sur la pièce.
Découper la pièce en laissant un bout de plastique dessus.
Découper la pièce en laissant un bout de plastique dessus.

Puis découpez ceux-ci à raz seulement une fois la pièce entièrement détachée. Cela limite les marques sur le plastique. Au besoin avec un cutter type couteau de modéliste (ou exacto), vous pouvez retirer le plastique qui resterait.
puis on coupe à raz les ergots une fois la pièce détachée.
puis on coupe à raz les ergots une fois la pièce détachée.

Il n’y a plus qu’à suivre le plan de la notice :)

Vous pouvez suivre le montage complet d'un kit dans le Works in Progress du RX-78 Gundam Mega Size. Un kit de grande taille mais cela ne change absolument rien au principe de montage.
Les pièces nécessaires pour l'étape 1 de l'Arios. Il n'y a plus qu'à les emboiter !
Les pièces nécessaires pour l'étape 1 de l'Arios. Il n'y a plus qu'à les emboiter !

En bonus voici les instructions d'assemblage de base, ici issues de la notice du Gundam Exia 1/100, traduites par Seb de Gundam France, merci à lui !

Quelques conseils pour les marquages

- Pour la pause des autocollants, je vous conseille de les tremper dans de l'eau avant de les appliquer, cela permet d’éviter la formation de bulles sous le sticker. Pour un meilleur rendu, vous pouvez aussi découper les contours transparent au cutter, au plus prêt de l'imrpession, comme expliqué dans le tuto no paint 4.

- Pour appliquer un décal à sec : découper le décal de sa planche au cutter ou avec des ciseaux fins, apposez le verso contre la maquette et maintenez-le à l'aide de ruban adhésif peu collant (du Tamiya masking tape par exemple), et grattez-le avec un outil type stylo bille ou bout d'un manche de pinceau. Le marquage sera transféré de la feuille vers la pièce, d'où le nom anglais de « dry transfer ».

- Pour les décals à l'eau : il y a un tutoriel pour celà et le WIP de mon F16 :)
Utiliser un cure-dent permet de bien plaquer l'autollant dans les creux
Utiliser un cure-dent permet de bien plaquer l'autollant dans les creux

A propos des couleurs

Les nouveaux venus dans notre passion cherchent souvent à utiliser les couleurs exactes pour peindre leur kit et demandent souvent une aide pour traduire les couleurs indiquées dans la notice. A vrai dire cela n'est pas vraiment utile, il suffit de suivre visuellement les couleurs indiquées ! Le meilleur conseil à mon sens reste d'aller directement en boutique choisir les couleurs dont on a besoin, celles qui vous plaisent le plus.

Si malgré tout vous tenez absolument à connaître la référence exacte des couleurs, sachez que la notice ne donne pas la référence exacte de la couleur, mais seulement son nom qui correspond à la gamme de peinture laquer Mr Color de GSI Creos. Et si vous ne possédez pas une notice de kit récent traduite d'origine en anglais par Bandai, la traduction du japonais s'avère ardue !

En effet il faut dans un premier temps retranscrire les kata kana en romanji (japonais écrit en alphabet latin), ce qui nous donne ... un nom en anglais phonétique qu'il faut à nouveau retranscrire en bon anglais.

Quelques exemples avec les couleurs de l'Arios :
ミドナイトブルー = midonaitoburuu = midnight blue
ホワイト = howaito = white
ネービーブルー = neebii buruu = navy blue

Autant dire qu'il vaut mieux bien connaître les couleurs de GSI Creos ou maîtriser l'anglais et l'accent japonais pour deviner les couleurs les plus complexes !

Heureusement certains sites tels que Mech9 (en anglais) proposent des traductions des color guides de notices de Gunpla. Mais à mon sens rien ne vaut une sélection personnelle des couleurs :)
Le color guide de l'Arios
Le color guide de l'Arios

Pour aller plus loin

Et voila votre premier kit monté ! Comme vous pouvez le voir le rendu fait très « jouet » du fait de l’aspect plastique de la couleur et des lignes d’assemblage des pièces visibles.

Il est assez facile et abordable d’améliorer le rendu d’un kit. Il suffit bien souvent de quelques retouches de peinture au pinceau ou au Gundam Marker pour compléter les couleurs manquantes, de peindre les lignes de structure (panel lines) pour réhausser les détails et d’appliquer une couche de vernis mat pour casser l’aspect plastique de la maquette.

Vous retrouverez plusieurs tutoriels sur le No Paint dans la section dédiée.

Ainsi que ma série de vidéo sur le nopaint sur ma chaine YouTube.
L'Arios monté
L'Arios monté

Puis par la suite si le cœur vous en dit, vous pourrez passer progressivement à une réalisation « dans les règles de l’art » avec collage, masticage et peinture intégrale du modèle, avec applications d’effets et pourquoi pas des modifications physiques. Le Gunpla permet vraiment d’avancer à son rythme, quel que soit son niveau. La marge de progression est énorme ! Rien de tel que de s’exercer pour cela ! :)

Là aussi je vous propose des tutoriels pour bien débuter cette nouvelle étape :
- Réalisation d’une maquette Gundam de A à Z : HGUC Gundam MkII TTT ver.
- Réaliser une maquette au pinceau
- Modifications du Cherudim Gundam 1/100 en version Desert Op (1ère partie)

Et mes tutos vidéos toujours sur YouTube : Réaliser une maquette Gundam à l'aérographe de A à Z
Mon RGM-79D GM Cold District, un HGUC customisé
Mon RGM-79D GM Cold District, un HGUC customisé

Les autres grandes marques de maquettes

Bandai n’est pas le seul fabriquant de maquettes plastiques de méchas en snap fit, mais il faut reconnaître que dans ce domaine ce sont les meilleurs. Voici tout de même un petit tour d’horizon des autres grands fabricants dans ce domaine :

- Kotobukiya, Max Factory : grand concurrent de Bandai dans l’industrie du kit de méchas, Kotobukiya propose des kits issus de séries célèbres (Armored Core, Super Robot War, Zoids...) mais qui s’adressent à des maquettistes plus expérimentés bien qu'étant en snap fit. Leurs kits sont en effet composés de beaucoup plus de pièces que les kits Bandai, parfois à outrance avec des pièces très petites. La qualité est au rendez-vous mais je ne les conseille pas pour débuter.

- Aoshima, Hasegawa, Wave, Max Factory, Fine Molds : les kits de ces marques japonaises reconnues sont beaucoup plus proches de la maquette traditionnelle et même si la conception se rapproche parfois du snap fit, il est rare de pouvoir se passer de la colle et du mastiquage avec eux. On citera par exemple les célèbres Valkyries d'Hasegawa, véritables maquettes d'avion.

- Revell : Revell est un autre grand spécialiste du snap fit, sa gamme Easy kit Star Wars propose des kits prépeints très simples d’assemblage, idéale pour les débutants.
Les superbes kits Kotobukiya, ici le White Glint d'Armored Core, sont plus complexe que les Bandai malgré une conception en snap fit
Les superbes kits Kotobukiya, ici le White Glint d'Armored Core, sont plus complexe que les Bandai malgré une conception en snap fit

Conclusion

Avec ça vous n'avez plus de raison de vous lancer dans le gunpla ! N'hésitez pas à vous ballader sur le site pour en apprendre plus et à passer sur le forum pour poser vos questions et présenter vos premières réalisations ;)



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

7.Posté par Fabrice le 25/01/2016 18:40 (depuis mobile)
Bonjour.
Article très bien réalisé et pensé. C'est un peu grâce à toi que je me suis lancé dans mon premier Zaku mg et le superbe Sinanju, une tuerie. Maintenant j'ai besoin de tes lumières,sait tu où je peux trouver des plans pour Mg, perdu?

6.Posté par Phoenix le 23/08/2015 22:57 (depuis mobile)
Merci d''avoir répondu aussi vite mais je sais tout ça les grade et tout (je v monté mon 6 ème gunpla quand il sera livré) mais je parlais plus du model je cherche un des plus beau model (et je ne fait que du 1/144 alors) enfin voila tu ma compris

5.Posté par Phoenix le 23/08/2015 22:46 (depuis mobile)
Merci d'avoir répondu aussi vite mais je sais tout ça les grade et tout (je v monté mon 6 ème gunpla quand il sera livré) mais je parlais plus du model je cherche un des plus beau model (et je ne fait que du 1/144 alors) enfin voila tu ma compris

4.Posté par Zenkuro Hobbyforever le 10/08/2015 23:27
Si tu n'en a jamais fait, un HG c'est bien pour commencer et ce n'est pas cher. Aprés c'est toi qui vois selon tes envies, de manière général ils sont tous pensés pour offrir un montage facile en no paint, un MG est juste plus long à monter qu'un HG car plus grands, plus de pièces... mais pas plus difficile :) Tu peux voir mon article sur les différents grades pour te faire une idée : http://www.hobbyforever.fr/La-classification-des-Gunpla-par-grades_a528.html

3.Posté par Phoenix le 10/08/2015 23:18 (depuis mobile)
Je voudrais savoir comment bien choisir un gunpla
répondait vite svp
😊 Merci ;)

2.Posté par Zenkuro Hobbyforever le 01/11/2014 13:28
Salut, tu peux trouver les plans de montage sur le site Hobby Search : http://www.1999.co.jp/

1.Posté par Akito Kazegin le 31/10/2014 16:52 (depuis mobile)
Bonjour, je suis fan de gundam et (gunpla) et j'aimerais savoir si tu aurais encore tes plans de montage de maquette. Car j'aimerais faire une modélisation 3D de plusieurs MS mais je ne trouve aucune photo ou image exploitable pour ça. Merci d´avance

1 2
Nouveau commentaire :