Hobby Forever, le WebZine des Hobbyistes - Maquettes, figurines et toys des univers manga, SF et jeux vidéo



Me262 Messerschmitt - Battle Garegga ver.




Me262 Messerschmitt - Battle Garegga ver.
Aujourd'hui c'est une réalisation inspirée d'un shoot-them-up que je vais vous présenter puisqu'il s'agit d'un Me262 Messerschmitt 1/72 du fabricant Academy, que j'ai modifié dans l'esprit du jeu Battle Garegga.

Battle Garegga, un des premiers manic shooters

Parlons un peu du jeu tout d'abord. Battle Garegga est un shmup développé par Raizing et sorti dans les salles d'arcade en 1996. Il fut porté sur Sega Saturn en 1998 et fit son grand retour en 2016 sur PS4 japonaise. A noter que la version PS4, adaptée par M2 et dont sont tirés les screenshots ci-dessous, n'existe qu'en version dématérialisée. Sachez qu'une superbe édition collector est sortie dans le commerce avec un book, une OST, un pin's, des arcades cards mais avec simplement un code de téléchargement pour le jeu.

Battle Garegga est assez célèbre dans le milieu du shmup, tant pour son excellente réalisation, un véritable bijou de pixel art, que pour sa difficulté démoniaque. C'est aussi l'un des tout premiers manic shooters, avec Batsugun sorti quant à lui en 1993. Le joueur doit faire fasse à un véritable déluge de balles qui, contrairement aux manic shooters contemporains, ne sont pas multicolores, ce qui accentue la difficulté. Côté gameplay, outre son tir principal, le joueur pourra récupérer jusqu'à 4 pods qui pourront être placés en 5 formations différentes.

La difficulté est surtout due à un système de rank impitoyable. Ici toutes vos actions vont rendre l'ordinateur plus agressif : le temps de survie, les médailles récoltées, tout contribue à accroitre inexorablement la difficulté, ce qui se traduit par l'augmentation du nombre de tirs ennemi et de leur vitesse. Autant dire que vous allez mourir... souvent. C'est d'ailleurs le seul moyen pour limiter le rank.

Le jeu se déroule dans un univers retro SF / steampunk. Le joueur dirige un aéroplane et devra affronter une véritable armée de machines volantes et autres véhicules militaires à l'esprit retro SF. Les avions mis à la disposition du jouer sont d'ailleurs inspirés de vrais avions, tel le Silver Sword, l'avion mis en avant sur le boxart, qui reprend directement les lignes du Shinden, prototype japonais de la seconde guerre mondiale.





Le kit : Me262 Messerschmitt 1/72 d'Academy

Mon projet de maquette était donc de créer un avion inspiré de l'esprit retro SF de Battle Garegga. Pendant un temps j'ai pensé faire justement le Shatter Star à partir d'un kit du Shinden. Je me suis finalement orienté vers une création originale à partir d'un autre avion réel au design que je trouve absolument superbe : le Me262 Messerschmitt.

Le Me262, construit pendant la 2e guerre mondiale par Messerschmitt pour l'armée allemande, est le premier avion de chasse à réaction opérationnel de l'histoire. C'était vraiment le candidat idéal pour ce projet.

J'ai choisi un kit Academy au 1/72, le set Me262A-1/2 « Last Ace ». Une maquette de petite taille, facile à customiser, aux détails plutôt fin et surtout pas chère, qui avait l'avantage de proposer les éléments pour les versions fighters et bomber du Me262, me laissant un peu de choix dans les options de mon modèle.
La boite du Me262A-1/2 1/72 d'Academy
La boite du Me262A-1/2 1/72 d'Academy

Les grappes qui composent le kit
Les grappes qui composent le kit

Le Me262 préassemblé
Le Me262 préassemblé

Les modifications : à la recherche d'un look retro SF lourdement armé

Après avoir peint la baignoire et assemblé le kit, j'ai commencé le custom qui a été réalisé principalement avec des éléments de la boite à rabiot. Ainsi, pas mal d'éléments proviennent du Vic Viper de l'Atelier Sai, tandis que les pièces rouges proviennent du HG Try Build Burning Gundam.

Côté éléments mécaniques tout d'abord, j'ai rajouté :
- des prises d'air avec des éléments mécaniques sur les ailes et le long du fuselage, combinaisons de plusieurs pièces,
- une prise d'air à l'arrière du cockpit, détaillée à l'intérieur par de la carte plastique gravée,
- des détails sur le côté des réacteurs.

Pour ce qui est de l’armement, manic shooter oblige, j'ai opéré une sacrée montée en gamme pour ce Me262 :
- un canon de char au 1/72 sous le nez de l'appareil,
- j'ai concervé une des bombes de la version bombardier pour figurer la fameuse smart bomb des shmups,
- un canon de queue,
- et sur les flans de l’appareil des canons lasers déployés sous les ailettes.

Enfin, le kit venant sans pilote, j'ai utilisé un pilote de Valkyrie 1/72 Hasegawa duquel j'ai poncé les traits trop caractéristiques : visières et épaulettes proéminentes notamment.
Début de customisation
Début de customisation

Tous les éléments sont ici installés
Tous les éléments sont ici installés

Gros plan sur la partie centrale
Gros plan sur la partie centrale

Prises d'air et réacteurs
Prises d'air et réacteurs

Quelques gros plans
Quelques gros plans

Le cockpit peint
Le cockpit peint

Le pilote est celui des Valkyries d'Hasegawa légèrement modifié
Le pilote est celui des Valkyries d'Hasegawa légèrement modifié

La mise en peinture : camouflage maritime

Une fois les modifications faites, il fallait choisir un schéma de couleur. J'ai pas mal hésité pour celui-ci. Je pensais au départ opter pour un camouflage WWII de la Luftwaffe, puis j'ai finalement décidé de réaliser un camouflage maritime bleu et blanc.

Après avoir appliqué une sous-couche grise nécessaire pour bien fondre les éléments et m'assurer qu'il n'y ait pas de problème d'ajustement, j'ai réalisé un preshading. J'ai donc passé du noir sur toute les panel lignes pour marquer l’extérieur des panneaux, puis j'ai éclairci leur centre en blanc pour accentuer le contraste.

Je me sui ensuite occupé du camouflage. Le dos de l'appareil est réalisé avec plusieurs tons de bleu obtenus avec différents mélanges de H25 Sky Blue, H5 Blue, H56 Intermediate Blue et de blanc Hobby Color pour marquer les variations de couleur du camouflage. Quelques touches de bleu nuit viennent enrichir le schéma de couleur (Blue + noir), tandis que les contours de l'appareil et le ventre ont été peints en blanc satiné (mélange de blanc mat et blanc brilant). Plusieurs passages de blanc ont été nécessaires pour avoir un beau rendu éclatant. Les trains d'atterrissage et l'intérieur de l'appareil ont été peint en H331 Dark Seagray.

Les parties métalliques ont été peintes au pinceau (sauf le canon, à l'aéro), avec du 045 Gun Metal Ammo of Mig. Et je dois dire que son application au pinceau a vraiment été facile. Bien mieux que les couleurs métalliques de la dernière gamme Citadel qui me déçoivent énormément.

Enfin la bombe a été peinte en 049 Red, Ammo of Mig également.

Les panel lines ont été réalisées au Tamiya Panel Line Accent Color Black. Je dois dire que lors de la sortie de ce produit, je le considérais comme superflu car j'avais l'habitude de faire moi-même mes jus enamel. Mais je dois reconnaître que c'est un excellent produit, vraiment pratique et facile d'utilisation ! La flemme a eu raison de moi, je l'utilise systématiquement maintenant XD Aprés séchage il suffit de nettoyer les surplus avec un coton-tige légèrement imbibé d'essence F.

J'ai ensuite posé quelques décals à l'eau qui ont apporté la touche finale à ce kit, et appliqué une couche de vernis Sol Plus pour protéger l'ensemble. Le Me262 Battle Garrega ver. est présenté sur un miroir afin de pouvoir profité des détails présents sous l'appareil.

Voilà, j'espère que ce petit kit vous plaira ^^
Les principales couleurs utilisées
Les principales couleurs utilisées

Preshading et camouflage
Preshading et camouflage

Détaillage et paneling terminés
Détaillage et paneling terminés

Le dessous de l'appareil et le shading du blanc
Le dessous de l'appareil et le shading du blanc

Les decals sont posés
Les decals sont posés

Galerie du Me262 Battle Garegga ver.






















Lundi 8 Mai 2017
Zenkuro
Lu 377 fois



Nouveau commentaire :

Modèles réalisés par Zenkuro | Dossier "Shooting Games"