Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Réaliser une maquette au pinceau - la mise en couleur propre


Rédigé par Zenkuro le Mercredi 6 Janvier 2010 à 18:57 | Lu 27263 fois | 4 commentaire(s)



Il n'est pas indispensable de posséder un aérographe pour peindre une maquette Gundam. Les techniques au pinceau peuvent donner d'excellents résultats tout en restant techniquement et financièrement abordables. C'est ce que je vais vous montrer dans cet article Pas à pas dans lequel vous suivrez la réalisation d'un Gunpla , en l'occurence le HGUC RGM-79 GM, réalisé entièrement au pinceau avec les peintures de la gamme Citadel.

L'idée de cette réalisation est de faire un GM dézingué flottant dans le vide interstellaire, il subira donc dans un second temps un travail de weathering, c'est à dire d'usure, que je vous présenterai dans la seconde partie de cet article.

Petite introduction à la peinture Citadel

Les peintures Citadel, bien connue des amateurs de figurines Games Workshop, est la peinture idéale pour le travail au pinceau car elle est spécialement étudiée pour ce medium et permet d'obtenir de beaux applats sans trace de pinceau, moyennant un petit peu de pratique.

On trouve actuellement 3 types de peintures, à 3€ le pot et toutes diluables à l'eau :
- la gamme Citadel Colour, qui est la gamme classique avec une palette de 39 couleurs + 7 métalisées,
- la gamme Foundation au très fort pouvoir couvrant et qui présente une palette de 18 couleurs mais uniquement dans des tons ternes du fait de leur caractéristique,
- la gamme Lavis Citadel (wash) qui propose 8 lavis, c'est à dire des peintures très diluées, pour réaliser différents effets.


Enfin Games Worshop propose deux types de sous-couche Citadel en bombe à 12,50€ la bombe :
- une sous-couche blanche assez granuleuse,
- une sous-couche noir qui elle est assez lisse et satinée.

Games Worshop vend enfin du petit matériel de maquettisme, dont des pinceaux de bonne qualité.

Vous pouvez retrouver l'ensemble de la gamme Citadel sur le site de Games Worshop

A présent passons aux choses sérieuses avec la réalisation du GM !

La préparation du kit

Je ne rentrerai pas dans les détails de la préparation de la maquette puisque celle-ci est exactement la même que celle de l'Exia 1/100 réalisé en "no paint". Ainsi les pièces ont été dégrappées à la pince et les ergots poncés dans un premier temps à la lime puis lissés au papier abrasif fin grain #1000.

Pour faire disparaitre les lignes de jonctions disgracieuses entre les pièces j'ai utilisé la technique du boudin de colle comme pour l'Exia. Petite piqûre de rappel :

Le GM avec les bourrelets de jointure pas encore poncés
Le GM avec les bourrelets de jointure pas encore poncés
Côté matériel j'utilise de la colle pour maquette plastique dotée d'une aiguille, tout ce qu'il y a de plus classique.
Ensuite pour obtenir un beau boudin de plastique il faut :

1. couper les tiges mâles d'emboitement des pièces car souvent lors de l'assemblage ça bloque avant que les deux pièces ne soient complètement en contact. Du coup celà empêche le bourrelet de se former correctement et il peut rester des trous à corriger au putty .

2. appliquer généreusement de la colle sur les deux parties à coller. il faut que la colle arrive bien au bord de la pièce.

3. attendre quelques seconde que la colle agisse sur le plastique

4. assembler les deux parties et serrer bien fort pour faire apparaitre le bourrelet

5. maintenir avec une pince à linge ou autre le temps que ça sèche.

Vous pouvez voir sur la photo ci-dessus le GM avec ses jolis bourrelets !

Le GM bien poncé, prêt pour la peinture !
Le GM bien poncé, prêt pour la peinture !
Ensuite je ponce le bourrelet à la lime, puis avec du papier abrasif #320 si la partie collée est légèrement en creux par rapport aux extérieurs de la pièce, pour bien applanir la zone. Ensuite je procède à un adoucissement au #400 (ou ponçage direct au #400 si la zone était déjà plane) et enfin adoucissement au #1000. Vous pouvez voir ici le GM bien poncé prêt à recevoir sa sous-couche !

Gravure des impacts et rayure à la dremel
Gravure des impacts et rayure à la dremel
Ce modèle devant subire un traitement d'usure, comme aprés un lourd combat, j'ai réalisé de nombreux impacts et rayures sur tout le modèle à l'aide d'une perceuse Dremel équipée d'une tête en pointe. La perceuse permet de gagner beaucoup de temps et donne un effet réaliste. Mais celà n'est pas obligatoire et l'on peut très bien obtenir un résultat sympathique au cutter avec un peu de patience.

le GM sous-couché en noir à la bombe Citadel
le GM sous-couché en noir à la bombe Citadel
Enfin j'ai appliqué une sous-couche noir Citadel sur l'ensemble du modèle, celà biensûr partie par partie et non sur le modèle complet montré ici ! J'ai choisi la sous-couche noir car comme indiqué en introduction son grain est plus fin que la blanche et donnera un rendu plus lisse. Mais aussi parce que je souhaitant réaliser un modèle qui a vécu., la sous-couche noir va assombrir les couleurs. Biensûr si vous souhaitez un modèle propre aux couleurs lumineuses, il faudra opter pour une sous-couche blanche.

Côté pinceau, j'utilise différentes tailles selon la surface de la pièce à peindre : chez Games Workshop toujours :
- basecoat brush pour les grands applats,
- standard brush pour les zones moyennes,
- fine detail brush pour les fins détails.

La sous-couche
La sous-couche

Les applats de couleur au pinceau

On commence donc pas sous-coucher la pièce pour permettre à la peinture d'accrocher. Un appret noir en l'occurence comme indiqué ci-dessus.

On dépose un peu de peinture...
On dépose un peu de peinture...
Côté peinture j'ai essentiellement utilisé des Foundation qui par leur fort pouvoir couvrant sont les meilleurs peintures pour lepinceau, du moins si la gamme de couleur vous convient ! Comme toutes les autres peintures, il est nécessaire de les diluer, d'autant que les Foundation sont très pateuses en sortie de pot. On commence donc par déposer une petite quantité de peinture sur une coupelle. Petite car vous vous en rendrez compte, les Citadel sèches très vite, donc inutile de gaspiller de la peinture en en mettant trop d'un coup !

... que l'on dilue...
... que l'on dilue...
Puis on ajoute quelques goutes d'eau, tout simplement. Petite astuce récup, j'utilise une petite bouteille de produit pour lentille pour doser l'eau au compte goute.

...pour obtenir la bonne consistance...
...pour obtenir la bonne consistance...
L'objectif est d'obtenir une dilution proche du lait, bien liquide mais pas trop. Difficile à décrire textuellement, le mieux est de faire des essais sur des chutes de grappe sous-couchées pour trouver la dilution idéale qui permet à la peinture de s'étaler correctement.

...que l'on vérifie sur du papier.
...que l'on vérifie sur du papier.
Il faut également éviter que le pinceau ne soit trop imbibé de peinture, ce qui risquerait de former une grosse goute coulant d'un coup sur la pièce et difficilement rattrapable. Pour celà assurez-vous à la fois de la consistance et de la quantité de peinture sur une feuille de papier, le trait de peinture doit être bien régulier : ni pateux, ni trop liquide.

1ère couche
1ère couche
Il sera généralement nécessaire d'appliquer de 2 à 4 couches de peinture croisées afin d'obtenir un résultat parfait. C'est pourquoi l'on dit qu'il vaut mieux plusieurs fines couches qu'une seule épaisse ! Car si la peinture est bien diluée, même 4 couches ne feront pas disparaître les détails de la pièce.

Vous pouvez voir ci-contre la première couche, passée verticalement. J'ai choisi du Astronomican Grey Foundation pour le gris clair du GM.

Le principe d'application de la peinture est le suivant : partez d'un bord de la pièce et tirez la peinture vers vous, puis retirez une ligne de peinture juste à côté en chevauchant légèrement la première ligne, afin que la peinture se raccorde. Il est impératif de procéder ainsi tant que la peinture est humide, c'est ce qui assure le bon raccord entre les lignes par le parfait tendu de la peinture. Surtout il ne faut jamais repasser sur une peinture qui a commencé à sécher (repérable car elle commence à devenir matte) sans quoi vous allez former un "cratère" que vous ne pourrez rattraper qu'en le ponçant au papier abrasif fin.

Délimitez les zones de peinture par les arrêtes des pièces ou les éventuelles panel lines qui forment des zones de raccord naturelles. L'idéal est ainsi de peindre une face complète de façon à ce que la peinture soit encore fraiche lorsque vous terminez de passer la couche, de façon à avoir le tendu optimal.

2ème couche
2ème couche
De plus commencez par la couleur la plus claire pour aller vers la plus foncée, celà vous permet de moins vous soucier des débordements puisque vous pourrez les recouvrir avec la couleur foncée.

Vous pouvez voir ici la 2nd couche cette fois passée horizontalement. Le fait de croiser les couches (horizontale puis verticale puis horizontale à nouveau etc...) permet de limiter les traces de pinceau. On voit que la couleur n'est pas encore parfaitement uniforme.

3ème et dernière couche.
3ème et dernière couche.
On passe donc une 3e couche, cette fois-ci l'applat est parfait. La peinture Citadel sèche très vite, 1 à 2 minutes suffisent, on peut alors tourner avec 3 ou 4 pièces pour peindre non stop, un peu à la façon des figurinistes d'armées Warhammer qui peignent à la chaîne leurs unités !

Application de la 2nd couleur, plus foncée.
Application de la 2nd couleur, plus foncée.
On enchaîne ensuite avec la seconde couleur de la pièce, sur les mêmes principes. ici du Adeptus Battlegrey, Foundation toujours, pour le gris foncé des parties mécaniques du GM.

Un joli paquet de pièces !
Un joli paquet de pièces !
Petit aperçu de plusieurs pièces traitées de la même façon à l'Astronomican Grey et au Adeptus Battlegrey.

Créayion du cockpit pour le présenter ouvert
Créayion du cockpit pour le présenter ouvert
Petite modification du kit pour accentuer son côté "battle damage" j'ai choisi de le présenter cockpit ouvert avec le pilote qui sort de la cabine de pilotable. Pour celà j'ai découpé l'avant du torse qui est en fait la porte du poste de pilotage, et j'ai recréé et détaillé ce dernier avec de la carte plastique. Vous pouvez voir ci-contre le résultat final du détaillage, peint. Le pilote est un Mobile Staff 1/144 édité par Wave. J'ai également créé des pistons au niveau du cou et inseré un cable électrique afin de figuré une tête qui aurait explosé.

Suite de la mise en peinture
Suite de la mise en peinture
Pour la mise en peinture, j'ai utilisé du Mechrite Red Foundation pour le rouge et du Sunburst Yellow Citadel Colour classique pour le jaune, puisqu'il n'y a pas de jaune vif dans la gamme Foundation.

Détaillage
Détaillage
Puis j'ai peint les détails au pinceau fin. Pour les parties chromées j'ai utilisé des Gundam Marker Gold et Silver (voir plus bas). Le Gundam Marker doré notamment donne un superbe effet. Vous pouvez biensûr utiliser d'autres peintures de votre choix, telles que les peintures métalisées Citadel.




1.Posté par Yvan West Laurence le 06/01/2010 23:52
Un excellent sujet qui prouve, par l'exemple, qu'il n'est pas si compliqué de peindre un kit, au pinceau, et avec du matériel "commun", à quelques exceptions (Gundam Marker qu'on retrouve ici : http://www.hobbyforever.fr/Materiel_r21.html)... Bravo Zenkuro ! :)

2.Posté par renegat le 26/02/2010 22:46
att tu ne me connais pas Oo
je sais que zen ferais une merveille avec une daupe Oo
j'ai tester un kit qui ne m'a couter que 10 euros dans une broquante .
mais avec mes gros doigts (et la zen peux te le dire qu'ils sont gros ^^) je suis vraiment coincer pour ce qui est montage , peinture et autres , de plus je ne suis vraiment pas patient ...^^
c'est ce qu'il me fait ch... car j'aprecie vraiment le monde GUNDAM .... la seul solution c'est de me prendre des toys ^^

3.Posté par Tanatiel le 12/04/2010 13:54
Si tu ne veux pas peindre mais faire quand même les panel lines tu peux utiliser les feutres à pigment rotring en 0,05. Il faut juste laisser bien sécher et ensuite ça ne bouge plus, j'ai fait quelques modèles avec ça et j'en suis plutôt satisfait.

J'ai apprécié la précision sur les finesses de papier de verre à utiliser, car mon dernier kit (un zeta MG) m'a demandé pas mal de travail de ponçage et ça aurait été moins laborieux avec le bon papier de verre.

4.Posté par Azale le 09/06/2017 21:44 (depuis mobile)
Bonjour je me lance dans une maquette gundam,acheter durant mon voyage au Japon,et j'aimerais avoir quelque infos et il possible de faire des ombrages propres et des dégradé facilement au pinceaux?merci pour ces tutos très complet :).

Nouveau commentaire :