Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Review - SDBF Winning Gundam & Star Winning Gundam


Rédigé par Zenkuro le Mardi 4 Août 2015 à 19:17 | Lu 2042 fois | 0 commentaire(s)



Review - SDBF Winning Gundam & Star Winning Gundam

- Type : Maquette plastique
- Gamme : SD Build Fighters
- Echelle : Sans échelle, le Star Winning équivaut à du High Grade 1/144 en Real Mode
- Fabricant : Bandai
- Série : Gundam Build Fighters Try (2014)
- Date de sortie : Décembre 2014 / Février 2015
- Prix : 1000 Yen / 1200 Yen
Box arts
Box arts

Présentation

Le Winning Gundam est une création originale de la série Gundam Build Fighters Try. Suite de la série Gundam Build Fighters, celle-ci reprenait le même concept de combats de Gunpla personnalisés mais en ajoutant la notion d'équipe de trois joueurs. Le Winning a été créé par le personnage de Fumina Hoshino en étant inspiré par le SD Gundam BB Senshi N°123 Kouki Gundam (qui apparaît également dans la série). Le Winning a été construit pour être une unité de soutien à son équipe. Il est capable de se transformer en chasseur et ses différents composants peuvent s'assembler de diverses façons pour former des armes telles qu'un canon ou encore un énorme poing. Il est capable de rester légèrement autonome car sa tête se transforme en l'équivalent SD d'un Core Fighter.
Winning Gundam
Winning Gundam

Par la suite, en reconnaissant la faiblesse du manque cruel d'autonomie du Winning Gundam, Fumina développera le Star Winning Gundam. Cette fois-ci, il n'est plus du tout un appareil de soutien mais un combattant à part entière. Véritable couteau suisse ambulant, le Star Winning est toujours transformable en chasseur mais il est également armé de funnels, de canons, de lames autonomes, de boucliers autonomes, et d'armements intégrés très puissants. Son ultime carte est la capacité de se transformer en « Real Mode », c'est à dire qu'il assemble ses composants de manière à former un Mobile Suit aux proportions normales et non déformées. Ici encore l'idée est inspirée d'un Gunpla existant qui n'est autre que le BB Senshi N°142 Tekki Musha Hagane Maru. Ce dernier avait déjà la possibilité de se transformer en « Real » Mobile Suit.
Star Winning Gundam
Star Winning Gundam

Contenu du kit

Les deux modèles partagent une base commune et du fait de leur petite taille, ils possèdent assez peu de grappes. Il y a en tout 6 grappes de pièces pour le Winning Gundam et 8 pour le Star Winning. Celles-ci disposent d'un moulage de bonne qualité et une bonne mention aux pièces translucides du Star Winning qui sont du plus bel effet. On remarquera que le moulage apporte une facilité au détachement des pièces avec des points d'attache extrêmement fins. Ceci renforce l'idée selon laquelle la gamme Build Fighters est à la fois destinée aux connaisseurs mais aussi aux nouveaux venus dans le Gunpla. Le montage est d'une grande simplicité et il n'y a pas de piège dans la description des étapes.
Grappes du Winning Gundam
Grappes du Winning Gundam

Cependant, ces points d'attache très fins apportent malheureusement un défaut qui peut s'avérer gênant sur la finition. En effet, les pièces peuvent se détacher très facilement et le plastique n'apprécie pas trop cette coupure. Résultat on peut se retrouver avec des creux à la place des ergots habituels de dégrappage, ce qui est assez peu esthétique et nécessitera certaines retouches. Les derniers détails sont, comme souvent, réalisés avec des plaquettes d'autocollants. Le Star Winning possédant quelques pièces en plus, la plaquette qui l'accompagne est donc plus conséquente.
Grappes du Star Winning Gundam
Grappes du Star Winning Gundam

Du côté des accessoires, les modèles sont plutôt bien fournis et possèdent tous les équipements nécessaires pour exploiter leurs capacités. Ainsi le Winning Gundam est accompagné de différentes pièces permettant d'accrocher le « Winning Knuckle » à n'importe quel bras de HG 1/144 et il peut s'attacher au canon du Lightning Gundam. La construction du Star Winning Gundam est également suffisamment modulaire pour disposer des différents accessoires qu'il possède avec un canon pouvant se munir d'une baïonnette par exemple.
Star Winning Gundam
Star Winning Gundam

Détails et mobilité

Modèles transformables et modulaires oblige, les Winning Gundam peuvent se désassembler aisément sans craindre la casse. Néanmoins comme toujours, le risque de voir les articulations faiblir restera présent si l'on joue trop avec. On ne le rappellera jamais assez, mais les Gunpla ne sont pas des jouets et les différentes articulations ont pour objectif de maximiser les capacités de poses et non de jouer avec !
Un design très kitsch qui rappelle les séries de mecha des années 70/80 comme l'Irongear de Xabungle, pour cette transformation du Winning Gundam
Un design très kitsch qui rappelle les séries de mecha des années 70/80 comme l'Irongear de Xabungle, pour cette transformation du Winning Gundam

Et donc les Winning Gundam n'y font pas exception. J'ai notamment remarqué que les polycaps qui servent d'épaules sont très légères et se déboîtent facilement. C'est d'autant plus dommage que le mode de transformation du Winning Gundam impose de démonter les bras. On se retrouve ainsi avec des pièces en trop lors du désassemblage ce qui le rend plus fastidieux. Du côté du Star Winning, j'ai principalement relevé une faiblesse au niveau des protections d'épaules qui tiennent sur presque rien et tombent facilement. Ces quelques défauts mis à part, les deux modèles s’avèrent tout de même robustes et très stables. Enfin presque, le Star Winning en mode SD est déséquilibré ! En effet, si nous ne mettez pas les lames transparentes dans son dos au repos, le poids du backpack le fera tomber inéluctablement en arrière. Du point de vue détails, ce sont deux modèles très simplistes du fait de leur petite taille. Ils permettent d'ouvrir les portes à la personnalisation sans trop de difficultés.
Mode chasseur du Winning Gundam
Mode chasseur du Winning Gundam

Du côté de la « killer feature » du Star Winning Gundam, à savoir le Real Mode, nous avons-là un système très bien pensé mais également très stable. Si le mode SD a des soucis d'équilibre, le Real Mode permet d'assembler un véritable HG 1/144 de belle taille (environ 15cm, plus grand que le RX-78-2 Gundam en HGUC). Il possède des articulations très robustes car elles font partie intégrantes du mécanisme de transformation, ce qui permet d'avoir des postures beaucoup plus stables qu'en mode SD. La version Real Mode peut également équiper les différents accessoires sans problèmes, permettant ainsi des positions variées.
Star Winning Gundam Real Mode
Star Winning Gundam Real Mode

Enfin, outre le Real Mode, les deux Winning Gundam sont capables de se changer en mode chasseur. La transformation du Winning Gundam est un peu plus hésitante et bricolée que celle du Star Winning qui offre un montage plus harmonieux et abouti. Contrairement aux modèles classiques, la transformation du Winning Gundam ne sollicite pas trop les articulations et évite de les endommager sur le long terme. Par contre le Star Winning étant un poil plus complexe, celles-ci peuvent souffrir de faiblesses au niveau des polycaps à force de les changer. De même pour la transformation en Real Mode qui nécessite de démonter certains membres, entraînant ainsi des élargissements des pièces plastique et diminuant leur solidité.
Mode chasseur du Star Winning Gundam
Mode chasseur du Star Winning Gundam

Conclusion

Deux modèles très sympa à réaliser, le Winning Gundam est un SD de qualité tandis que le Star Winning est littéralement un Gunpla deux en un (comme le shampoing). Ce sont des modèles assez complets du point de vue fonctionnalités et accessoires qui ont l'avantage d'être très simples à monter. Et le Winning porte bien son nom, chacune de ses apparitions dans la série sont un « Win », surtout pour le Star Winning !
Mode Winning Knuckle du Winning Gundam
Mode Winning Knuckle du Winning Gundam

Galerie Winning Gundam







Galerie Star Winning Gundam















Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Juin 2017 - 10:24 Review - PLAMAX Gipsy Danger 1/350

Mercredi 31 Mai 2017 - 18:00 Review - PLAMAX Cherno Alpha 1/350