Hobby Forever, le WebZine des Hobbyistes - Maquettes, figurines et toys des univers manga, SF et jeux vidéo



Diorama Porco Rosso - "Retour à la crique"




Diorama Porco Rosso - "Retour à la crique"
Voici LE gros projet qui nous a mobilisé, ma femme et moi, pour la Japan Expo 2014 : un diorama de la crique de Porco Rosso à l'échelle 1/72. En effet, à l'occasion de la JE2014, l'association Anigetter, avec laquelle j'expose régulièrement en convention, a lancé l'idée d'une exposition de maquettes de l'univers du studio Ghibli et de son cofondateur Hayao Miyazaki. Ayant moi-même plusieurs maquettes Porco Rosso, je me suis attelé à leur réalisation. Je vous avais d'ailleurs présenté mes deux Savoias 1/72 et 1/48 dans un précédent article.

Emballée par l'idée et en bonne fan de Ghibli, Madame Zenkuro, alias Orchidia, lança l'idée de réaliser ensemble un diorama Porco Rosso. Et pas un petit projet, non non ! Un GROS diorama représentant l'ensemble de la fameuse « base secrète » de notre cochon volant. De là est parti un travail de longue haleine, démarré fin 2013 pour Orchidia qui s'est chargée de la réalisation de l'essentiel du diorama. Occupé sur d'autres projets, j'ai pour ma part participé surtout à la phase finale du diorama à savoir la végétation, le mobilier et l'effet eau. Mais j'y reviendrai, commençons par le début !

La documentation

Un diorama se doit de raconter une histoire, et dans Porco Rosso la crique apparaît à deux moment différents : en début de film lorsque Porco est seul, puis plus tard avec Fio Piccolo après réparation du Savoia. L'avion, mais aussi les éléments de décors présents sur la plage, ne sont pas les mêmes, il fallait donc placer la temporalité du diorama. Nous avons choisi le retour dans la crique en compagnie de Fio.
La plage de Porco Rosso, telle qu'elle apparaît au début du film
La plage de Porco Rosso, telle qu'elle apparaît au début du film

Il a fallu ensuite se documenter pour placer le décor. Prendre des screenshots du film étaient la solution la plus naturelle. C'est là que ça se gâte car on découvre alors que les différents plans de la crique ne sont pas raccord entre eux ! Il y a donc une certaine part d'interprétation à avoir dans le placement des éléments de décors.
La crique lors du retour de Porco en compagnie de Fio
La crique lors du retour de Porco en compagnie de Fio

La taille du diorama

Cela étant posé, la première étape a été de décider de la taille du diorama. Nous avons essayé de respecter au mieux les dimensions internes de la crique. Quand à la partie extérieure, l’île dans sa globalité est assez grande dans le film et difficilement réalisable à l'échelle. Nous avons opté pour des dimensions réduites mais qui permettent de retrouver l’atmosphère de l'île, avec suffisamment d'espace verdoyant et de représentation de la mer adriatique, tout en ayant une dimension raisonnable notamment en terme de transport du diorama. A ce titre il a été rendu nécessaire de le diviser en 2 parties afin de permettre de le faire rentrer dans ma voiture.
Une idée de la taille du diorama en phase de conception des falaises
Une idée de la taille du diorama en phase de conception des falaises

Les falaises

Le premier travail a donc consisté à réaliser les falaises, qui ont été entièrement réalisées par Orchidia. Elle les a sculptées au cutter dans une plaque de polystyrène extrudées (plaque d'isolation que l'on trouve dans les magasins de bricolage), découpées en plusieurs blocs qui ont ensuite été assemblés entre eux avec de la colle pour polystyrène extrudé, et sur 2 épaisseurs de hauteur.

Une fois les reliefs sculptées, Orchidia a appliqué par dessus de la bande plâtrée. Au besoin, elle a pu rajouter du relief avec du papier froissé avant d'appliquer la bande. Cette dernière s'humidifie et s'applique directement sur le polystyrène, ce qui permet d'imiter la pierre et de peindre par la suite. Elle a enfin appliqué du plâtre fin pour la finition et éliminer les petits trous restant de la bande plâtrée.
Dessous : le polystyrène brut sculpté, dessus recouvert de bande platrée
Dessous : le polystyrène brut sculpté, dessus recouvert de bande platrée

Orchidia a ensuite peint les falaises avec des pigments liquides du set Earth Color Kit de la marque Woodland Scenic, appliqué avec l'outil éponge fourni , fixés avec la colle dédiée de la même marque.
Une partie du matériel utilisé : pigments et flocages
Une partie du matériel utilisé : pigments et flocages

Puis nous avons fixé les blocs sur ce qui allait être la base du diorama. Celle-ci est constituée de deux planches de bois en MDF de 65x80cm pour la partie plage, et 65x65cm pour l'entrée de la crique, recouvertes de carton plume d'1cm d'épaisseur collé à la colle à bois. Les falaises ont été collées sur le carton plume et vissées à la planche pour assurer leur parfait maintien.
Les falaises fixées sur la base et ajustées
Les falaises fixées sur la base et ajustées

Orchidia a alors achevé les finitions des falaises en rectifiant les raccords entre les différents blocs les constituants pour avoir un rendu parfaitement uniforme.
Finition de la peinture des falaises aux pigments
Finition de la peinture des falaises aux pigments

La végétation

L'étape suivante a été de réaliser la végétation. Plusieurs techniques ont ici été utilisées. J'ai tout d'abord peint les zones devant accueillir la végétation en vert. Nous avons ensuite appliqué du flocage de différentes couleurs. Technique classique ici, nous avons d'abord appliqué de la colle à bois puis saupoudré avec le flocage. Une fois la colle sèche on évacue le surplus avec un gros pinceau.
Le flocage est appliqué après avoir préalablement peint la surface d'accueil en vert
Le flocage est appliqué après avoir préalablement peint la surface d'accueil en vert

Nous avons ensuite mis en place les buissons, qui sont en fait en véritable mousse cueillie en forêt et qu'Orchidia avait débarrassé de ses insectes et fait sécher à l’abri de la lumière. Le rendu ne peut être plus naturel ! Différentes essences de mousses ont permis d'obtenir différents types de rendus (buissons, liane, etc...), toujours collées à la colle à bois.
Les buissons sont en mousses naturelles séchées
Les buissons sont en mousses naturelles séchées

Le placement de la mousse terminé
Le placement de la mousse terminé

Enfin, Orchidia a implanté les arbres qu'elle a réalisés avec des produits Woodland Scenic à nouveau : constitués de troncs nus en plastique, de différentes tailles, sur lesquelles elle a appliqué du Citadel Wash Gryphonne Sepia pour améliorer le rendu, avant de coller des « bushes » qui imitent le feuillage. Plusieurs teintes de bushes ont là aussi été utilisées pour donner un meilleur rendu, plus réaliste et moins uniforme, à l'ensemble.
Une (petite) partie des troncs et bushes utilisés
Une (petite) partie des troncs et bushes utilisés

Les bushes sont collés sur les armatures
Les bushes sont collés sur les armatures

Les arbres fixés sur le diorama
Les arbres fixés sur le diorama

La plage

Le relief de la plage a dans un premier temps été réalisé avec de la pâte à modeler séchant à l'air « Plastiroc », puis j'ai appliqué dessus de la pâte à bois, légèrement poncée une fois sèche, pour imiter le sable, que j'ai ensuite peint d'une couleur sable.
Le relief de la plage a été réalisé en plastiroc. Notez le découpage du carton plume pour accueillir les pièces immergées
Le relief de la plage a été réalisé en plastiroc. Notez le découpage du carton plume pour accueillir les pièces immergées

La mer

Nous nous sommes longtemps creusé la tête pour déterminer quelle technique utiliser pour avoir un bel effet eau. Au départ nous voulions avoir une certaine épaisseur pour avoir un effet de transparence pour le fonds de l'eau. Mais nous nous sommes rendu à l'évidence, vu la taille du diorama, les quantités nécessaires auraient été énormes, et donc très onéreuses ! Nous avons donc écarté l'idée d'utiliser des produits type résines ou eau artificielle. Au grès de nos recherches sur le net, nous sommes tombés sur le produit idéal : le Mod Podge ! C'est un vernis colle américain, utilisé en scrapbooking, qui se travail très facilement et donne un superbe rendu eau dans sa version gloss, idéal pour les surfaces d'eau calmes avec de petites vagues.
Notre arme secrète pour l'eau : le Mod Podge gloss !
Notre arme secrète pour l'eau : le Mod Podge gloss !

La plage : l'effet sable est fait avec de la pâte à bois, un dégradé est réalisé pour le rivage
La plage : l'effet sable est fait avec de la pâte à bois, un dégradé est réalisé pour le rivage
La couche de Mod Podge serait donc fine. Il m'a fallu dans un premier temps creuser le carton plume là où des éléments devaient apparaître immergés, c'est à dire les tonneaux du ponton et la coque de l'hydravion.

J'ai ensuite peint le carton plume à l'aérographe en Bleu Marine Pebeo, puis réalisé des effets de lumière et de remous plus clairs en Bleu Caraïbe pour donner « vie » à l'eau. J'ai également réalisé un dégradé au niveau de la plage.
La peinture des effets d'eau avant application du Mod podge
La peinture des effets d'eau avant application du Mod podge

Enfin, Orchidia et moi avons appliqué le Mod Podge au pinceau, en le travaillant de façon à modeler les vagues. En séchant le Mod Podge devient parfaitement transparent et brillant. Trois couches ont été nécessaires. L'application es vraiment facile et l'effet saisissant ! Par contre attention, le Mod Podge garde un rendu légèrement collant même une fois sec.
Tests d'utilisation du Mod Podge sur du carton plume peint
Tests d'utilisation du Mod Podge sur du carton plume peint

Les éléments de décors

Je me suis chargé de la réalisation des différents petits éléments de décors, tous réalisés en scratch, à savoir :

- la cabane de Porco, réalisée en carte plastique, à l'exception du muret en carton plume
La façade de la cabane, les reliefs sont réalisés en jouant sur les épaisseurs de carte plastique
La façade de la cabane, les reliefs sont réalisés en jouant sur les épaisseurs de carte plastique

- les tonneaux, qui sont fait à partir de tronçons de stylo ronds intercallés par des cercles découpés dans de la carte plastique
Les pièces constituant les tonneaux
Les pièces constituant les tonneaux

- l'essentiel du mobilier est sculpté en carte plastique : le ponton, les 2 caisses, la barque avec les rames, la table, la chaise pliante et le parapluie, dont les toiles sont en papier
Les différentes parties du ponton
Les différentes parties du ponton

La chaise pliante et la table à côté d'un pot de colle Extra Thin Cement Tamiya
La chaise pliante et la table à côté d'un pot de colle Extra Thin Cement Tamiya

La barque en carte plastique et epoxy
La barque en carte plastique et epoxy

- et enfin la tente, qui est un papercraft que j'ai créé moi-même, avec des piquets en cure-dent et du fil pour les cordages.
Le patron du papercraft de la tente, réalisé par mes soins
Le patron du papercraft de la tente, réalisé par mes soins

La tente montée
La tente montée

Orchidia a réalisé le rocher à côté de la cabane avec les techniques dont elle est maintenant spécialiste !
L'ensemble des accessoires après peinture
L'ensemble des accessoires après peinture

La finition

Le diorama prét pour le voyage vers la Japan Expo !
Le diorama prét pour le voyage vers la Japan Expo !
Enfin, j'ai appliqué une baguette noire sur les rebords du diorama pour former un joli cadre. Et j'ai installé des équerres démontables qui me permette lors du transport de recouvrir le diorama d'une cloche en cartons pour le protéger.

Galerie

Et voilà pour ce diorama de longue haleine qui a connu son heure de gloire lors de la Japan Expo 2014 en enchantant petits et grands ! :D

Place aux photos du diorama terminé, prises lors de la Japan Expo 2014.














Dimanche 24 Août 2014
Zenkuro
Lu 5079 fois



Commentaires

1.Posté par Yvan WEST LAURENCE le 24/08/2014 18:12
Encore bravo pour cette magnifique réalisation que j'ai eu plaisir de suivre pas à pas (ainsi que vous embêter avec mes méthodes pour faire l'eau et tout...) :)

2.Posté par Makoto le 26/08/2014 15:16
Finalement le transport s'est bien passé ? Train ou voiture du coup ?
Concernant le « Mod Podge qui garde un rendu légèrement collant même une fois sec », as-tu pensé à lui passer une couche de vernis, genre klir ou autre.
Car j'imagine que sinon la poussière va se coller dessus et altérer ce très beau dio, ce serait dommage.

3.Posté par Zenkuro Hobbyforever le 26/08/2014 18:52
Merci Yvan ainsi que pour tes conseils :)

Makoto : Transport impec, en voiture biensûr, mais ça s'est vraiment joué à qq centimètre dans ma 307, d'ailleurs je ne pouvais prendre aucun passager tant j'ai du avancer le siège avant XD

Pour l'aspect collant, oui il est recommandé de passer un coup de vernis mais je n'ai pas eu le temps avant la Japan. Pour le moment le dio est dans son carton donc pas de risque de chopper (plus) de poussières. Je ferai des tests préalable pour m'assurer que malgrés tout ça ne vient pas altérer le rendu de l'eau qui actuellement est criant de vérité :)

4.Posté par elie le 25/05/2015 20:19 (depuis mobile)
Bonjour,

Gros boulot, bravo... Sais-tu quel coin de l''Italie a inspiré Miyazaki pour imaginer l''ile de Porco Rosso ? Étant passé par les Pouilles, et plus particulièrement par la presque-île du Gargano, je trouve qu''il y a des airs de ressemblance

5.Posté par Zenkuro le 27/05/2015 19:52
Salut, je ne sais pas exactement quelle partie de l'Italie a inspirée Miyazaki, mais l'histoire de Porco Rosso se passe dans l'Adriatique donc ça correspond bien aux régions que tu sites :)

Nouveau commentaire :

Modèles réalisés par Zenkuro | Dossier "Shooting Games"