Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Effet d'écaillement : la technique de la laque


Rédigé par MehdiFactory le Samedi 23 Octobre 2010 à 10:45 | Lu 15203 fois | 3 commentaire(s)



Nous le savons déjà, ce qui confère du cachet à une maquette c’est bien la peinture. Une belle peinture surtout d’aspect matte brise l’aspect plastique et « jouet » d’une maquette pour lui donner plus de poids. Mais la quête d’un modèle réaliste ne s’arrête pas là. En effet, l’usure du temps, les divers dégradations dont souffre un tank de l’armée russe ou un MS de Zeon après maints combats est un plus indéniable dans cette recherche de réalisme.

Notre ami Zenkuro nous expliquait récemment comment figurer l’écaillement de la peinture sur une maquette en utilisant la technique du sel. A mon tour de vous faire part de mes modestes connaissances dans le domaine en vous présentant la technique de la laque. Je vous rassure cher lecteurs, il ne s’agit pas de faire une belle coupe de cheveux à nos MS afin de les présenter en convention ( Merci Boss pour la blague au passage !! :) ) mais bien une technique qui consiste a faire « sauter » la peinture pour faire apparaître le métal sous la peinture de votre Mecha.

La maquette utilisée pour ce tutoriel est le KV "big turet" 1/48 de Hobby Boss.

Application de la couleur de base
Application de la couleur de base

1er étape

Passage de la sous-couche ou couche de base qui sera apparente lorsque la peinture finale sera écaillée. Pour un effet d'acier oxydé, choisir une teinte gris foncé virant vers le brun. Vous pouvez également opter pour une teinte couleur rouille-marron ou même opter pour une base argent ou aluminium selon vos goûts. Cette première couche de peinture peut être de l'enamel ou de l'acrylique. L’avantage de l'enamel c'est qu'ensuite on peut faire des effacements sur la peinture acrylique avec un coton de tige imbibé d'alcool à brûler ou diluant pour peinture acrylique sans que la peinture enamel ne soit effacée.

Aprés vaporisation de la laque, application de la seconde couleur
Aprés vaporisation de la laque, application de la seconde couleur

2ème étape

On passe de la laque pour cheveux en bombe sur tout le kit. Pulvériser à une distance d'une dizaine de cm du kit. Je vous conseille de passer de très fines couches successives.

3ème étape
Après séchage de la laque vous pouvez maintenant passer votre peinture acrylique.

Appliquez de l'eau sur les zones à écailler pour dissoudre la laque...
Appliquez de l'eau sur les zones à écailler pour dissoudre la laque...

4ème étape

Une fois votre peinture acrylique sèche, nous allons commencer l'écaillement à proprement parler.
La technique consiste à dissoudre la couche de laque qui se trouve sous la couche de peinture acrylique. L’acrylique ayant adhéré à la couche de laque et non pas directement à la sous couche (enamel ou acrylique pour rappel) celle si se détachera donc.
On passe donc de l'eau à l'aide d'un pinceau sur les parties de la maquette que l’on désire écailler. On attend quelques minutes que l'eau pénètre la peinture acrylique et dissolve la laque.

...puis frottez avec un pinceau pour créer l'écaillement
...puis frottez avec un pinceau pour créer l'écaillement

5ème étape

Apres quelques minutes, à l’aide d’un pinceau, frotter les parties de la maquettes qui va subir l’écaillement de peinture. Si l’on veut être cohérent, il faut privilégier les arrêtes et les parties qui sont le plus susceptibles de recevoir des chocs ou un contact avec des éléments extérieurs.
Afin d’avoir des impacts irréguliers et renforcer le réalisme, il est conseillé d’utiliser des pinceaux de différentes formes, ou une brosse à dent.

Et voilà le travail !
Et voilà le travail !
On peut ajouter que pour parfaire votre écaillement, il est tout à fait envisageable d’associer à la technique de la « laque » celle du tamponnage. Cette dernière consiste à appliquer de la peinture par tamponnage sur la surface de votre maquette à l’aide d’une éponge ou d’un carré de mousse. Cela aura pour effet d’imprimer sur votre modèle des petites taches mouchetées qui simulent parfaitement l’écaillement ou autres éraflures.

Voici mon KV Big Turret terminé
Voici mon KV Big Turret terminé
Vous pouvez ensuite poursuivre le viellissement de votre kit avec les techniques habituelles de weathering, ici un fadding à la peinture à l'huile, jus à l'enamel, drybrush et empoussiérage avec des pigments MIG, pour obtenir un résultat comme sur la photo ci-contre.

Et voilà, cher lecteurs, vous êtes maintenant en possession d’une nouvelle arme pour attaquer vos prochaines œuvres et leur donner ce petit plus qui fait une patine réussi !




1.Posté par Yvan WEST LAURENCE le 23/10/2010 13:30
Et hop un beau sujet utile, digne des grands magazines japonais ! :) Bravo Mehdi !

2.Posté par Mehdifactory le 24/10/2010 10:00
Merci Yvan !! ça fait plaisir :)

3.Posté par Varine le 25/10/2010 11:33
Un tuto parfait, ca donne très envie d'essayer cette technique !

Nouveau commentaire :