Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

RE/100 MSF-007 Gundam Mk-III


Rédigé par Zenkuro le Samedi 13 Juin 2015 à 10:59 | Lu 3089 fois | 0 commentaire(s)



RE/100 MSF-007 Gundam Mk-III
Voilà un kit dont la réalisation me démangeait : le RE/100 Gundam Mk-III dont je vous avais fait la review peu de temps après sa sortie début 2015. Comme je l’indiquais dans mon article, il s’agit du premier portage « plastique » du Mk-III, une Z-MSV (Zeta Mobile Suit Variation) au design très agressif. Si le montage de ce RE/100 m’avait laissé une très bonne impression, celle-ci s’est largement confirmée lors de sa mise en couleur.

La préparation du kit fut en effet très rapide, avec très peu de jointures à faire disparaître, exclusivement sur les ailerons du backpack et l'arme, en fait. Autant dire qu’il est quasiment apte à la peinture dés la fin du pré-montage. Le kit est conçu pour nous faciliter la vie de ce point de vue là, avec pratiquement aucun masquage en vue, et juste quelques touches de pinceau pour certains détails.

En clair, c’est un kit parfait pour qui veut se faire un Gunpla qui en jette sans se prendre la tête ! J’en veux pour preuve qu’il m’a fallu à peine plus de 3 jours, montage compris, pour le réaliser, et encore il est passé par la case décapage !

On va dire que le montage et la préparation du kit m’ont pris une bonne demi journée. A ce titre la gamme RE/100 s’avère être ce que personnellement j’attends d’une maquette : un kit qui a de la gueule, mais sans fioritures et gimmicks inutiles qui n’ont d’intérêt que sur un jouet. Du coup, le Mk-III regorge de détails tout en présentant un nombre de pièces raisonnable, contrairement à certains MG.

Pour la peinture, je voulais initialement m’éloigner du schéma initial pour m’approcher de celui proposé par Hajime Katoki pour le Mk-III dans la gamme de jouets Gundam Fix Figuration. A savoir gris clair avec des touches oranges. Malheureusement je n’ai pas réussi à obtenir une teinte de gris qui me plaisait, du coup après une première demi-journée de peinture, j’ai passé le Mk-III dans un bain de Glanzer pour tout reprendre.

Je suis reparti cette fois sur un schéma plus proche de celui d’origine, avec un violet foncé obtenu par un mélange à base de Tamiya X-16 Purple, teinté avec du bleu, du rouge, et une pointe de noir. Je voulais un modèle foncé mais contrasté, j’ai donc préalablement réalisé un preshadding 2 tons : noir pour les zones ombrées, et blanc pour les zones éclairées. L’application d’une couche de mon violet bien diluée afin d’obtenir une couleur transparente m’a permis de conserver ce contraste.

Les parties rouges sont peintes en Hobby Color H86 Red Madder et les grises en Tamiya XF-24 Dark Grey. Enfin, le bouclier et le flingue ont été peint avec du Tamiya X-3 Royal Blue assombri pour obtenir un rendu bleu nuit.

En tout et pour tout, la phase de peinture à l’aérographe (sous-couche au Mr Surfacer 1000, preshadding et couche finale) m’aura pris à peine plus de 4h.

Etape suivante, le lendemain : le détaillage. Essentiellement réalisé au pinceau avec du Mechanicus Standard Grey Citadel pour les parties mécaniques et petits panneaux en creux des pièces d’armure, et Gundam Marker Silver (apposé au pinceau) pour les quelques vis moulées. J’ai également fait un peu de masquage pour les touches de couleur rouge sur le bouclier et jaune sur les ailerons arrière, peintes à l’aéro. A nouveau une demi journée de travail.

Puis j’ai réalisé les panel lines avec mon classique jus enamel noir dilué à l’essence F. Pour gagner du temps je n’ai pas passé de vernis brillant au préalable. Cela a été rendu possible pour 2 raisons. D’abord parce que mon violet était une couleur brillante sur lequel le jus s’appliquait suffisamment bien. Ensuite parce que les parties grises, elles, étaient mattes et l’effet recherché était plutôt celui d’un lavis sur toute la face pour obtenir de légères modulations, et qu’à ce titre le mat permet au jus d’accrocher pour réaliser un filtre homogène. Mine de rien le kit est très détaillé et le paneling m’aura demandé une après-midi de travail.

J’ai enfin appliqué une couche de vernis brillant Klir pour protéger le travail et en prévision de la pose des décals. Celle-ci m’aura demandé une soirée de boulot. Les quelques marquages spécifiques à Gundam (AEUG, Anaheim Electronics…) ont été pris sur des planches de Gundam Decals, les petits marquages de servitudes viennent d’une planche de la marque HiQ Parts. Puis j’ai passé à nouveau une couche de Klir pour les protéger.

Enfin, pour faire ressortir les détails du kits et casser quelque peu sont aspect très sombre, j’ai rehaussé l’ensemble des arêtes du Gundam Mk-III avec un drybrush propre d’enamel blanc-cassé appliqué avec un pinceau brosse neuf passé à 90° sur les arêtes. Le choix de l'enamel s'explique par la possibilité de corriger facilement les erreurs, puisque ma peinture de base était acrylique. Pour le coup ce fut assez fastidieux mais le rendu en vaut la peine ! Encore une grosse soirée de travail là dessus, avant d’achever ce projet avec une ultime couche de Klir protecteur.

Voilà un kit qui a de la gueule etqui aura été bouclé dans un temps record en vu d’être exposé au Japan Expo 2015 ! Je ne saurai trop vous conseiller ce RE/100 Gundam mk-III, et je vais de ce pas attraquer le RE/100 GP04G Gerbera Gundam ^^



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Juin 2017 - 09:28 Space Wolf SW-190 1/72 Hasegawa