Hobby Forever, le WebZine des Hobbyistes - Maquettes, figurines et toys des univers manga, SF et jeux vidéo



Réalisation d'une maquette Gundam de A à Z : HGUC Gundam MkII TTT ver. - 4ème partie : l'apprêtage et la peinture


Ce tutoriel est la 4ème partie de notre dossier consacré à la réalisation d'une maquette Gundam de A à Z, le HGUC RX-178 Gundam Mk-II, aux couleurs de la Titan Test Team d'Advance of Zeta.



Aprés avoir modifié les pièces pour faciliter l'assemblage et rebouché au putty et milliput tous les espaces disgracieux, il est grand temps d'attaquer la peinture, non sans avoir auparavent appliqué une sous-couche. C'est ce que nous allons voir dans cet article.

Liens
- le matériel
- 1ère partie du tutoriel : la préparation des pièces
- 2ème partie du tutoriel : les modifications de montage
- 3ème partie du tutoriel : le rebouchage des jointures et espaces au putty et milliput

Sommaire
- I. Nettoyage des pièces avant peinture
- II. Sous-couche or not sous-couche ?
- III. Application de la sous-couche
- IV. Petites corrections au surfacer
- V. Déterminer le schéma de couleur
- VI. Le choix des couleurs
- VII. La dilution de la peinture acrylique
- VIII. La peinture à l'aérographe
- IX. Le masquage
- X. Le détaillage au pinceau
- XI. Les panels lines au jus à l'huile
- XII. Conclusion


I. Le nettoyage des pièces avant peinture


Dans le chapitre précédent, nous avons terminé la préparation des pièces en éliminant les jointures et autres imperfections disgracieuses. Généralement après cette étapes les pièces ne sont pas vraiment propres, il reste de la poussière de ponçage dans les creux et autres cochonneries. Il est donc indispensable de nettoyer les pièces avant de s'attaquer à la peinture.

Pour cela rien de plus simple, faites les tremper dans un bain d'eau savonneuse, nettoyez les avec une vieille brosse à dent et laissez sécher. Ce traitement permet également d'éliminer la pellicule chimique grasse, qui sert à démouler les grappes en usine et qui peut nuire à la bonne accroche de la peinture.

II. Sous-couche or not sous-couche ?


La sous-couche, ou apprêt, à deux utilités. Elle permet tout d'abord de vérifier qu'il n'y ait pas d'imperfection sur la pièce, comme nous l'avons vu au chapitre précédent . L'apprêt permet également de donner une couleur uniforme à la pièce afin que la peinture elle-même soit bien uniforme lors de son application.

Par exemple, en utilisant du putty pour boucher les jointures, la différence de couleur entre le putty et le plastique risque de ressortir si la peinture n'a pas un bon pouvoir couvrant. L'apprêt permet alors de donner une teinte uniforme et de s'assurer que la peinture sera parfaite.

Ainsi, si vous n'avez pas utilisé de putty (rebouchage des jointures avec la technique à la colle par exemple) et que vous peignez dans les mêmes teintes que celle du plastique, ou encore que vous utilisez une couleur foncée avec un fort pouvoir couvrant, l'apprêt n'est pas nécessaire.

Enfin, si vous devez appliquer des couleurs claires, préférez un apprêt blanc qui fera ressortir la luminosité des couleurs, le gris ayant tendance à ternir les couleurs claires au faible pouvoir couvrant.

III. L’application de la sous-couche


Deux techniques s'offrent à vous pour celà : la bombe ou le surfacer en pot.
 
Dans le cas présent, ayant utilisé du putty, et utilisant du jaune au pouvoir couvrant faible sur les pièces, j'ai choisi d'appliquer une sous couche. Le rendu final du modèle devant être sombre, je suis resté sur une sous-couche grise. Etant tombé en rade d'apprêt en bombe en cours de route, j'ai continué avec du Mr Surfacer 1000 passé à l'aéro.

Application d'une sous-couche en bombe
Application d'une sous-couche en bombe
L'apprêt en bombe est le moyen le plus simple d'appliquer une sous-couche, bien qu'il revienne assez cher si vous vous fournissez en France (entre 9 et 12€ la bombe), sachant qu'une bombe de taille classique vous fera au mieux deux ou trois kits. De nombreux fabricants proposent leur apprêt en bombe : Tamiya, GSI Creos, Citadel..., de différentes couleurs (gris, blanc, noir...) et grins (fin, extra fin...), selon le rendu désiré.

Pour une bonne application sans coulure, secouez bien et vaporisez l'apprêt à une 30ène de cm de la pièce, en commençant à vaporiser à côté de la pièce pour éviter les crachotis, et sans jamais vous attarder sur la même zone pour éviter pâtés et coulures.

Pour l'application du surfacer en pot, je vous renvois à l'article dédié à la sous-couche au Mr surfacer 1000 en pot.

IV. Petites corrections au surfacer


Il peut rester des imperfection aprés l'application de la sous-couche
Il peut rester des imperfection aprés l'application de la sous-couche
Après l'application de la sous-couche, on peut découvrir des imperfections sur les zones rebouchées (trous etc…) comme vous pouvez le voir sur la photo ci-contre.

Application du Mr Surfacer au pinceau
Application du Mr Surfacer au pinceau
On va utiliser du Mr Surfacer 1000 en pot ou du putty dilué à l'acétone ou au diluant pour peinture laquer (voir chapitre précédent) pour les corriger. Il suffit de l'appliquer au pinceau pour reboucher les trous.

Attendre le séchage du surfacer.
Attendre le séchage du surfacer.
Attendez que le surfacer soit parfaitement sec.

Et voilà le travail !
Et voilà le travail !
Puis poncez délicatement avec du papier abrasif fin (#1000) humide pour enlever le surplus sans trop attaquer la sous-couche d'origine, puis avec du papier #2000 pour parfaitement lisser la zone. Le tour est joué !
 
Cette technique fonctionne aussi sur une pièce déjà peinte dont vous n'auriez pas remarqué au moment de la sous-couche les imperfections. Commencez par poncer au papier abrasif fin la face de la pièce où il y a l'imperfection jusqu'à la sous-couche, puis appliquez le surfacer comme précédemment. Lissez parfaitement la zone et repassez simplement un coup de peinture par-dessus. Ni vu ni connu ! Attention toutefois lorsque vous poncez de ne pas retirer la sous couche et surtout de parfaitement lisser la surface car si vous repeignez par-dessus une zone mal lissée, la retouche se verra.


Pour lire la suite de l'article, cliquez sur "Suivant"....................................

Dimanche 2 Décembre 2007
Zenkuro
Lu 31504 fois



Nouveau commentaire :

La réalisation d’une maquette Gundam de A à Z