Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

S.A.F.S. Snake-Eye Reconnaissance Type SEA PIG 1/20 - Review


Rédigé par Zenkuro le Samedi 1 Novembre 2014 à 10:50 | Lu 1283 fois | 0 commentaire(s)



S.A.F.S. Snake-Eye Reconnaissance Type SEA PIG 1/20 - Review
Wave, 1/20, kit plastique. Date de sortie : juillet 2014. Prix : 3200 JPY (23€)

Le kit que je vous présente aujourd'hui est tiré d'un univers que j'affectionne tout particulièrement et qui tranche pas mal avec le Gunpla : il s'agit du Sea Pig 1/20 sorti par Wave en juillet 2014, au prix de 3200 JPY.

Le Sea Pig nous vient de l'univers de S.F. Maschinen Krieger, également connu sous le raccourci de Ma.K., que l'on doit notamment à Kow Yokoyama. Pour vous présenter rapidement cet univers, sachez qu'à l'origine il s'agit d'un roman photo publié entre 1982 et 1985 dans le magazine Hobby Japan sous le nom de SF3D. Ce roman photo décrit, une fois encore, une guerre entre la terre et une fédération spatiale, au détail prêt qu'ici la colonie est la terre, repeuplée après une 4e guerre mondiale nucléaire. SF3D, renommé par la suite Ma.K. pour des raisons de droits, met en scène des kitbashs qui par la suite firent l'objet de nombreuses maquettes, chez Nitto, puis plus récemment chez Wave et Hasegawa. On trouve ainsi de nombreux engins au design original dans lesquels on peut reconnaître des éléments de maquettes d'avions ou autres, ainsi que toute une série d'armures : les SASF (Super Armored Fighting Suit). C'est l'une de celles-ci qui nous intéresse ici.

Le Sea Pig est donc un SASF, une sorte de scaphandre pourrait-on dire, ce qui explique son échelle au 1/20. Le kit n'est pas très grand, surtout vu son prix : 11cm environ, mais bénéficie d'une belle qualité générale. Je précise tout de suite que si le kit peut à peu prêt être monté sans colle, il ne s'agit pas d'une maquette destinée au no paint comme nous y a habitué Bandai. Colle et peinture seront les bienvenues. D'ailleurs il est à noter qu'il faudra percer la maquette en 5 endroits pour pouvoir placer les bonbonnes latérales ainsi que la caméra frontale. Rassurez-vous, les points à percer sont parfaitement indiqués tant dans la notice que sur la face interne des pièces, mais il vous faudra donc avoir un forêt sous la main pour monter ce kit. Une astuce qui permet sans doute à Wave d'économiser un moule en proposant des pièces communes à tous ses SAFS.

Côté design, malgré un nom plutôt surprenant, le Sea Pig (cochon de mer) propose un look vraiment accrocheur avec ses spécificités de version de reconnaissance : radôme, bonbonnes, caméra frontale directement tirée d'un kit d'hélicoptère (on reconnait bien là la touche kitbash de Ma.K.), il n'y a pas à dire, c'est un des plus beaux SASF. Wave a fait du très beau boulot sur ce kit qui malgré sa petite taille est bien détaillé. On appréciera les petites éléments mécaniques, les superbes réacteurs, ainsi que l'intérieur de l'armure. Le kit peut encore être détaillé, et les fans de Ma.K. n'y manqueront pas, mais nous avons là vraiment une très belle base de travail.

L'habitacle peut s'ouvrir pour laisser apparaître la tête du pilote. Wave propose d'ailleurs 2 options à ce titre : soit un bras simple mais articulé qui permet d'ouvrir ou fermer l'habitacle, soit un bras très fin et détaillé mais fixe pour le présenter seulement ouvert. Le Sea Pig est proposé avec 3 têtes de pilotes différentes superbement moulées, que l'on peut présenter casque ouvert ou fermé. A noter par contre que pour refermer l'habitacle, il est nécessaire de retirer la tête. Je conseille alors de simplement raccourcir le plot d’emboîtement de la tête pour faciliter son retrait.

Pour ce qui est de la conception et de l'assemblage, c'est par contre assez basique. Wave s'adresse à des maquettistes et n'a de ce fait pas cherché à limiter les lignes de jointures qui parcourent les bras, les jambes et l'arrière de l'armure. Il faudra donc passer par la case colle et masticage pour les faire disparaître. Mais Wave a tout de même eu le bon goût d'éviter de les faire traverser des détails, l'opération est donc aisée. L'ajustement est parfait, excepté au niveau de l'habitacle qui laisse apparaître un très léger jour à l'avant. Pas dramatique mais il reste voyant si vous voulez garder la possibilité de l'ouvrir.

Point de vue articulations, le kit s'avère assez peu mobile. En même temps vu le sujet ce n'est pas bien grave. Par contre toutes les pièces d'articulations qui sont moulées dans un effet « tissu », destiné à protéger les parties mécaniques du SASF, sont en polycap, ce qui n'est pas l'idéal. En effet d'une part la ligne de moulage est difficile à faire disparaître (au mieux avec une lame de cutter neuve) et d'autre part la peinture n'accrochera pas au mieux dessus. Heureusement ces pièces sont au final peu visibles et ne devrait pas poser trop de problème. Mais les plus tatillons d'entre vous pourront opter pour les refaire en epoxy en sacrifiant la mobilité de leur maquette pour une pose fixe mais peut-être plus dynamique.

Détail amusant, la partie avant de l'armure peut basculer grâce à un polycap pour laisser apparaître son intérieur... qui n'est pas du tout représenté ! Mais si le cœur vous en dit vous pourrez le scratcher par vous même ! Par ailleurs, le Sea Pig est équipé de plusieurs tubes souples là aussi fait dans la même matière que les polycaps.

Last but not least, Wave nous propose une superbe planche de décals à l'eau richement fournie.

En conclusion, le Sea Pig est une très belle maquette qui offre de nombreuses possibilités. Il s'agit de mon premier kit Ma.K. et je ne vous cache pas que je suis actuellement dessus. Vous aurez peut-être droit à un wip sur sa réalisation ^^

















Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Juin 2017 - 10:24 Review - PLAMAX Gipsy Danger 1/350

Mercredi 31 Mai 2017 - 18:00 Review - PLAMAX Cherno Alpha 1/350