Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Dossier STG : Vic Viper – Gradius


Rédigé par Zenkuro le Mardi 20 Juillet 2010 à 11:31 | Lu 4960 fois | 0 commentaire(s)


Pour le premier kit présenter dans notre dossier spécial Shooting Game, je vous propose le Vic Viper ver. Gradius 1 1/100, un kit plastique sorti par l’Atelier Sai en 2008 au prix de 4286JPY (38€), un kit issu d’une légende des shoot them up : le célèbre Gradius de Konami.


Jaquette de la version PC Engine de Gradius
Jaquette de la version PC Engine de Gradius

Le jeux vidéo : GRADIUS - arcade - 1985

Gradius est un shoot-them-up à scrolling horizontal développé par Konami et sorti en arcade en 1985 avant d'être porté sur consoles. Il s’agit de l'un des tous premiers jeux du genre à proposer des environnements variés. Le joueur dirige le Vic Viper au travers de 7 niveaux se concluant par des boss.

Le Big Core, boss du level 1
Le Big Core, boss du level 1
Gradius marque également son époque par ses sprites de grande taille et son ambiance très particulière avec notamment ses niveaux organiques, ses têtes de Moaïs (les fameuses statues de l'Iles de Pâques) ou encore ses ennemis dont il faut détruire le coeur ("Core") protégé par de multiples barrières, ce qui sera à l'origine de l'expression "Shoot the Core !" chère aux fans de STG (shooting game). Autant d'éléments qui sont devenus incontournables de la saga qui comprend au total 6 épisodes majeurs (Gradius I, II, III, IV, Gaiden et V) et une dizaine d'épisodes annexes.

Les fameux Moaïs de Gradius
Les fameux Moaïs de Gradius
L'innovation majeure de Gradius réside dans son système d'upgrade, à une époque où les principes du power-up sont encore balbutiants. Dans Gradius, leur attribution repose sur un «compteur» à six paliers, chacun correspondant à un type de power up : Speed-up, Missile, Double, Laser, Option (jusqu'à 4 sphères invincibles qui suivent les mouvements du Vic Viper en décuplant sa puissance de tir) et Shield.

Le niveau organique
Le niveau organique
Chaque capsule récoltée fait passer le compteur au palier suivant. Le choix est laissé au joueur de valider l’attribut disponible ou d’attendre de passer au suivant. Il est impossible de revenir à un palier précédent, et valider un power-up implique de retourner au premier palier. Ainsi, ce système ingénieux apporte une dimension stratégique au jeu.

Le dernier opus majeur, Gradius V, est sorti sur PS2 en 2004 et fut développé par le mythique studio Treasure.

La maquette : Vic Viper ver. Gradius 1/100 par l’Atelier Sai

La maquette est édité par l’Atelier Sai qui a sorti une série de 6 kits à l’effigie du Vic Viper dans ses versions différentes issues des jeux Gradius I, II, III, IV et V, tous basés sur le premier kit de la gamme : le Vic Viper ver. Sky Girls qui apparaît dans l’anime du même nom. Vous pouvez retrouvez dans nos pages le test de la version Sky Girls ainsi qu’une présentation de celui que j’ai réalisé.
Artbox du Vic Viper ver. Gradius
Artbox du Vic Viper ver. Gradius

On retrouve sur la version Gradius 1 le corps de l’appareil, la structure centrale des appendices avants et le dock à options de la version Sky Girls. Les autres pièces sont quant à elles différentes. Si la version Sky Girls présentait un certain nombre de défauts, notamment en termes d’ajustement des pièces (cf. le test), il est appréciable de constater que l’Atelier Sai a compensé le problème sur les nouvelles pièces si bien que le montage est moins pénible. De plus l’Atelier Sai nous gratifie cette fois d’un superbe socle marqué du nom de Gradius.
Le Vic Viper monté, avant peinture
Le Vic Viper monté, avant peinture

Le principal défaut du kit reste au niveau des appendices avant. En effet la partie centrale apparaît comme en creux par rapport aux pièces composants son contour externe. Il est donc nécessaire de poncer l’ensemble après collage pour avoir une pièce entièrement à niveau, puis de reboucher partiellement les interstices trop profonds avec du Mr Surfacer ou du putty dilué.
Le détaillage du cockpit
Le détaillage du cockpit

Mis à part ça, même si le kit s’adresse avant tout à des maquettistes ayant un peu de bouteille, il ne présente pas de grosse difficulté. La plupart du temps un coup de lime permet de régler les problèmes d’ajustement et dans l’ensemble il est plutôt bien conçu pour facilité la mise en couleur, seuls les liserais des ailes et la verrière ayant besoin de réaliser des masques.
Aprés réalisation du preshading
Aprés réalisation du preshading

Un mot sur le cockpit qui était le point faible de la version Sky Girls. Ici l’Atelier Sai a fait l’effort de le détailler davantage et avec la mise en peinture qui va bien il est tout à fait correct. A noter que l’échelle étant le 1/100 pour les versions jeux-vidéo contre le 1/60 pour la version Sky Girls (bien que les kits aient au final la même taille), le pilote est plus petit. De plus les versions jeux-vidéo possèdent une double verrière une première petite verrière qui se place directement au dessus du poste de pilotage, et une seconde plus grande qui recouvre l’ensemble. On perd ainsi en transparence et au final le poste de pilotage en lui-même est peu visible.

La réalisation du kit

J’ai choisi de réaliser ce Vic Viper avec un très léger weathering sans battle damage puisque on est dans un shooting game one shot / on kill (tu prends une balle t’es mort, donc soit le coucou est nickel soit il est crashé ^^) !

J’ai donc commencé par m’occuper du cockpit peint avec une couche de base gris foncé que j’ai détaillé au pinceau en relevant en argent quelques détails mécaniques et en figurant les panneaux de contrôle au pinceau très fin. Puis j’ai terminé avec un léger drybrush gris clair pour accentuer les détails. La verrière a été teintée en orange puis masquée pour ne laisser apparaître que les montants qui sont peints avec le fuselage.

Pour ce dernier je suis parti sur une livrée gris-clair classique du Vic Viper que j’ai travaillé préalablement avec un classique preshading noir le long des panel lines pour souligner les panneaux. L’avant des ailes a été peint en violet et le volet en bleu. Afin de mieux intégrer ces deux couleurs pétantes à l’ensemble du kit, j’ai appliqué par-dessus un voile de gris clair que j’ai accentué dans les parties centrales pour faire un effet d’éclaircissement.

Les détails gris foncés et violets du fuselage ont été peints à l’aérographe après masquage minutieux. J’aurai aussi bien pu faire cela au pinceau mais je voulais un travail vraiment propre des couleurs sur ce kit. Le réacteur a été peint en deux tons de Mr Color Super Metallic : Iron et Chrome Silver puis traité en sortie avec le Burnt Blue métallisée du Tamiya Weathering master set D.

Après une bonne couche de vernis brillant j’ai appliqué des decals rouges issus de diverses planches (le kit n’en proposant pas d’origine) : planche Satellite Tools et des Gundam Decals pour les MG Unicorn et V Gundam. Nouvelle couche de vernis brillant pour les protéger puis j’ai appliqué un jus à l’huile noir pour souligner les panel lines.

A ce stade la maquette est propre, je lui ai donc appliqué un effet de salissure dans le sens de l’air. Pour cela rien de plus simple, j’ai déposé quelques goutes de jus à l’huile noir sur les panel lines que j’ai essuyé avec un coton tige très légèrement imbibé de white spirit dans le sens de l’écoulement de l’air, afin de créer des trainées.

Les quelques parties mécaniques du kit ont quant à elles subit un jus à l’huile non essuyer pour un effet encrassé, suivi d’un léger drybrush clair pour faire ressortir les détails. J’ai enfin ajouté quelques effets de fumée à l’aérographe sur les sorties d’air et la bouche des canons avant.

L’application d’un vernis mat a achevé la réalisation de ce kit qui j'espère vous aura plu !



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Novembre 2017 - 10:22 Finished Work : Gundam Barbatos 1/100

Dimanche 18 Juin 2017 - 09:28 Space Wolf SW-190 1/72 Hasegawa