Hobby Forever, le WebZine des Hobbyistes - Maquettes, figurines et toys des univers manga, SF et jeux vidéo



AS-5E3 Leynos [player type] - WIP 3ème partie : la peinture




AS-5E3 Leynos [player type] - WIP 3ème partie : la peinture
Et voici la suite de la réalisation de mon Leynos 1/35 de PLUM. Après le montage et le détaillage voici donc venu le temps de la peinture. Dans cet article je vais donc vous détailler les étapes de la peinture avant le vieillissement qui fera quant à lui l'objet du prochain article.

I. le matériel

Je vais commencer par faire un point sur le matériel utilisé, présenté par étape, que vous pouvez voir sur la photo ci-dessous.

Le matériel utilisé
Le matériel utilisé
1a – peinture de base :
- Pour la sous-couche : Mr Surfacer 1000, Tamiya X-1 Black, et diluant Mr Color Leveling Thinner
- Peinture : Tamiya XF-25 Light Sea Grey, Tamiya XF-54 Buff, Citadel Blood Red, et diluantTamiya X-20A Thinner
- Aérographe : mon Super Airbrush de Wave en 0,3mm pour la peinture, mon Colani en 0,4mm pour le vernis

1b – le détaillage au pinceau
Les couleurs :
- Citadel : Chaos Black, Skull White, Enchented Blue, Scorpion Green, Mithril Silver, Chainmail, Boltgun Metal
- Citadel Foundation : Adeptus Bagttlegrey,
- Tamiya : X-27 Clear Red et un mélange de doré dont j'ai oublié la composition exacte.
Des pinceaux fins : j'ai du 10/0, 5/0, 2/0, 0, et 2 selon les besoins
Une coupelle pour les mélanges

1c – collage
Pour le montage final de la colle à maquette Tamiya Extra thin Cement et de la superglue.

1d – vernis
Le fameux vernis ménager Klir, et du Glanzer pour nettoyer l'aérogrphe aprés usage du Klir.

1e – décals
planche de Gundam Decal n°27 pour les Ex-Model + une planche issue d'un char Type 61 japonais au 1/72 de Trumpeter pour l'insigne.
Air Set et Air Sol pour leur application.


II. La peinture de base

Sur ce kit j'ai voulu gagner du temps sur la mise en peinture de base tout en faisant un ombrage en shading classique. Le kit devant subir ultérieurement un weathering destiné à le vieillir, je ne me suis pas embêté à faire un preshading avec éclaircissements de blanc comme présenté dans le tutoriel sur le shading. En fait je suis parti directement d'une sous couche foncée et j'ai procédé à des éclaircissements successifs avec la couleur principale.


Le shading des parties sables

Vous pouvez voir sur la photo ci-dessous les différentes étapes :

Le shading des pièces sable
Le shading des pièces sable
- image 2 : la pièce sous couchée.
J'ai souhaité obtenir un gris assez foncé dont la teinte puisse me servir directement de base d'ombrage. Pour cela j'ai teinté mon Mr Surfacer 1000 avec du Tamiya Black, le tout dilué avec du Mr Color Leveling Thinner. Il faut parfaitement doser le mélange de façon à ce que le diluant laquer intègre parfaitement la peinture acrylique au Surfacer. Si la dilution n'est pas suffisante, il se crée des sortes de grumeaux filandreux. Je vous conseille donc de procéder au mélange dans un pot distinct et de diluer progressivement jusqu'à obtenir la consistance habituelle du lait.
Autre détail à savoir, avec le temps ce mélange se rééclaircit, comme si l’apprêt reprenait le pas sur l'acrylique. Il faut donc vaporiser toutes les pièces lors d'une même session de peinture pour être sur d'avoir un apprêt bien uniforme.
Pour le reste, l'application est la même qu’habituellement, je vous renvoie au tuto sur la sous-couche au Mr Surfacer 1000 .

- image 3 : attaquons la peinture ! Pour obtenir un dégradé le plus fin possible, il faut une peinture plus diluée que de normale, avec une vaporisation en basse pression (entre 0,8 et 1 bar), afin de pouvoir travailler en transparence. Procédez à votre dilution en vérifiant la vaporisation sur un support test jusqu'à obtenir une vaporisation parfaite sans effet moucheté.
On commence par appliquer un léger voile de peinture sur la pièce pour la teinter. Cela va permettre à la peinture de mieux accrocher pour la suite des opérations.

- image 4 : on procède ensuite à l'éclaircissement de la pièce en insistant d'avantages sur ces zones internes.

- image 5 : on alterne voile pour donner la dominante sable à la pièce et appuie sur les zones internes pour bien faire ressortir la peinture sur les zones claires. Le truc c'est vraiment d'y aller progressivement pour bien gérer l'effet de transparence et former les ombrages tout en évitant des coulures qui se forment si on vaporise trop fort ou trop longtemps sur la même zone.

Voici quelques exemples du shading réalisé :

Le buste et les cuisses
Le buste et les cuisses

Notez les ombrages le long des panel lines et des différents détails en relief ou en creux, pour apporter du volume à la pièce.
Le bouclier des bras et une des dérives du backpack
Le bouclier des bras et une des dérives du backpack

Les parties grises

Pour les éléments gris, je me suis servi de la sous couche comme peinture principale, je n'ai donc eu qu'à réaliser quelques éclaircissements au Light Sea Grey sur l'intérieur des panneaux, sans avoir à passer de voiles préalables car le Light Sea Grey est simplement un ton plus clair que le gris de ma sous-couche. Quelques exemples ci-dessous.
L'arme, un pied et les articulations des cuisses
L'arme, un pied et les articulations des cuisses

Masquage or not masquage ?

Les ombrages des parties sables et les parties grises ayant la même couleur de base,ma sous couche foncée, j'ai pu peindre directement les pièces bicolores à main levée, sans masquage préalable. Le fait que le gris principal soit le même que celui utilisé pour le shading des pièces sables permet cela puisque il n'y a pas de démarcation nette mais un effet de dégradé entre les passages de couleurs, dû au shading. Ceci-dit il va de soi qu'il faut une parfaite maîtrise de son aérographe puisqu'il faut vaporiser avec précision pour ne pas déborder. Si ce n'est pas encore le cas, passez par la case masquage.

Des exemples de pièces traitées de la sorte :
Epaules, avant-bras, jambe
Epaules, avant-bras, jambe

Les bandes rouges

Je n'ai pas totalement échappé au masquage sur ce kit puisque je souhaitais réaliser deux bandes rouges : une sur le conteneur de l'épaule droite, l'autre sur la plaque centrale du torse. Rien de plus simple avec du masking tape appliqué parallèlement pour former la ligne (image 10).

Le rouge est du Blood Red Citadel dilué avec le diluant pour acrylique Tamiya X-20A, idéal pour une application à l'aérographe de la Citadel (image 11).
Le masquage pour les bandes rouges
Le masquage pour les bandes rouges

III. Le détaillage au pinceau

Une fois la peinture à l'aérographe terminée, on peut passer au détaillage au pinceau. La qualité des pinceaux est primordiale pour cette étape, il faut une pointe bien fine et un bon réservoir. J'utilise pour ma par des da Vinci NOVA Synthetics, qui pour le moment me donnent entière satisfaction.
Et munissez-vous de différentes tailles selon les besoins.

Pour la dilution de la Citadel, utilisez une coupelle pour y déposer un peu de peinture et la diluer avec une pointe d'eau pour avoir un rendu à la fois couvrant et facile à étaler.

Premier exemple avec le buste (image 12), avant vernissage. Les pistons du cou sont en Mithril Silver et en Gold. L'oeil du viseur latéral en Scorpion Green. Je suis resté léger sur le nombre de détails peints, pour rester dans l'esprit des chars qui sont unicolore.
Le buste aprés détaillage et avant vernis
Le buste aprés détaillage et avant vernis

IV. Le vernis

C'est au moment du vernissage que l'on peut procéder au montage partiel du modèle, afin de se faciliter la vie lorsque des ensembles de pièces peuvent être traités en bloc. Comme vu pendant le montage,certaines pièces sont à coller, soit à la colle à maquette soit si elle ne suffit pas à la superglue.

Pour le vernis j'ai utilisé du Klir vaporisé avec une buse de 0,4mm, à 30-40cm environ à une pression de 1,2 bar. Soyez très vigilant à ne pas créer de gouttes de crâchotis ou de coulures qui une fois sèches sont irrattrapables. C'est pourquoi il faut constamment contrôler la pièce à la lumière. Si vous constatez des accumulations de Klir, essuyez les tout de suite au sopalin et revaporisez doucement par dessus pour uniformiser le résultat.

2 couches ainsi appliquées donnent un rendu satiné à une pièce matte. Pour donner un rendu brillant, il faut ensuite vaporiser le Klir de plus prêt, à une 10ène de cm, mais avec un débit de peinture faible, tout en contrôlant la brillance en travaillant sur les reflets de la lumière sur la pièce. Il faut en fait obtenir une réflexion totale de la lumière sur la pièce sans la noyer sous le Klir. Pas évident du tout au début, mais je vous ferai un tutoriel détaillé très bientôt.

Enfin vaporisez régulièrement de l'eau dans votre aéro pour limiter l'encrassement. En effet, le Klir encrasse assez fortement les aéro, aussi je vous conseille le Glanzer, qui est un décapant ménagé amoniaqué, pour nettoyer votre aéro après application de Klir. L'eau ou l'alcool à bruler n'en viennent pas à bout si le Klir a séché!

Notez comme le vernis brillant fait ressortir les teintes sables :)
le torse vernis, brillant à souhait ! :)
le torse vernis, brillant à souhait ! :)

L'épaule droite
L'épaule droite

Les jambes avec ses différentes composantes montées. Pas de détaillage au pinceau sur ces pièces.
Les jambes avec ses différentes composantes montées. Pas de détaillage au pinceau sur ces pièces.

Les réacteurs ont été peints en Mithril Silver et du Chaos Black pour le centre.
Les réacteurs ont été peints en Mithril Silver et du Chaos Black pour le centre.

Le radar : partie centrale en Adeptus Battlegrey et l'extrémité de l'antenne en Chaos Black
Le radar : partie centrale en Adeptus Battlegrey et l'extrémité de l'antenne en Chaos Black

Le pied et ses pistons peints en Gold et Mithril Silver
Le pied et ses pistons peints en Gold et Mithril Silver

Enfin le « visage » a été peint en Chainmail, l'optique de l'oeil en Clear Red et les canons du flingue en Boltgun Metal, et les optiques latérales des épaules en bleu clair, un mélange de Skull White et de Enchanted Blue. Vous pouvez les voir sur les photos du modèle monté plus bas.


Les décals

Toujours pour rester dans l'esprit char, j'ai eu la main légère sur les décals. Pas de décal de servitude (les warning, caution et autres no step), simplement un numéro d'identification sur l'épaule droite, pris sur la planche de gundam Decal n°27 pour les Ex-Model, et une insigne prise sur une planche issue d'un char Type 61 1/72 japonais de Trumpeter. Pour l'application avec le Air Set et le Air Sol, voir le tuto sur les décals . Il ne reste plus qu'à protéger les décals avec une nouvelle couche de vernis.
Les décals sur les épaules
Les décals sur les épaules

Et voilà la peinture de base terminée ! Le Leynos est apte à recevoir son vieillissement, mais d'abord quelques photos :)




Jeudi 17 Mai 2012
Zenkuro
Lu 4829 fois



Nouveau commentaire :

AS-5E3 Leynos [player type] | 1/32 J7W1 Shinden Ah ! My Goddess