Hobby Forever - Maquettes des univers de l'imaginaire

Finished Work - Combat Armor Dougram 1/72 Max Factory


Rédigé par Zenkuro le Vendredi 19 Mai 2023 à 09:30 | Lu 1422 fois | 4 commentaire(s)



Combat Armor Dougram 1/72 Max Factory
Combat Armor Dougram 1/72 Max Factory
De nombreux maquettistes ont la fâcheuse tendance à acheter plus de kits qu’ils n’en font, se retrouvant ainsi avec un stock toujours plus conséquent. Je fais parti de ces déraisonnables, je le reconnais, et vous le savez bien. Mais j’aime bien l’idée d’avoir à tout moment un choix énorme pour le prochain kit que je voudrais attaquer. C’est un peu comme se balader dans une boutique de maquette et choisir celle qui vous fait envie sur le moment. Et ce coup-ci c’est un kit acheté Day One il y a 9 ans qui a eu le privilège de sortir de la poussière : le Dougram 1/72 de Max Factory, sorti en 2014 en tant que première maquette de leur alors nouvelle gamme de plamo.

Présentation du Dougram

Tout d’abord je vous mets un petit lien vers l’unboxing vidéo que j’avais réalisé à l’époque de sa sortie (soyez indulgent c’était mes débuts sur YouTube !).

Le Dougram avant peinture, et son pilote peint
Le Dougram avant peinture, et son pilote peint

Le Dougram nous vient de la série Fang of the Sun Dougram de 1981. Il s’agit ici d’un kit de 2014, vendu au prix de 3600 yens et que l’on peut encore trouver dans certaine boutiques françaises aux alentours de 50€, ce qui est quand même assez cher. Avec sa 12ène de cm de haut et sa conception en snap fit précoloré, c’est l’équivalent d’un HG 1/144 chez Bandai. En terme de qualité d’assemblage, on est quand même un cran en dessous du gunpla avec un plastique qui fait plus cheap, quelques traces grasses qui rendent le nettoyage des pièces indispensable avant peinture, et une qualité d’ajustement moins précise.

De plus nous avons beaucoup de lignes de jointures un peu partout qu’il va falloir venir colmater. Toutefois je m’attendais à bien pire au moment du montage, car au final la conception est assez bien pensée pour pouvoir peindre les pièces séparément une fois le traitement des joints opéré. A ce sujet, pas de panique, les ajustements restent tout à fait correct et de la colle à maquette sera largement suffisante pour faire disparaître les joints, pas besoin de sortir le putty.
Le Dougram peint avant vieillissement
Le Dougram peint avant vieillissement

Le kit est moulé en couleur, et propose même une verrière de cockpit avec les montants prépeints, ce qui est fort sympathique. Pour autant ce n’est pas le genre de kit qui présente bien sans peinture, du fait des nombreuses jointures disgracieuses. Il prendra vraiment tout son intérêt après la case peinture et idéalement un bon vieillissement, tout à fait adapté pour ce genre de sujet. D’ailleurs la notice toute en couleur nous propose de nombreuses photos du Dougram, monté sans peinture, ainsi que peint avec ou sans patine, ce qui est une très bonne source d’inspiration.

Je parlais de la verrière, ce kit en propose 3 versions : celle avec les montures prépeintes qui peut être présentée avec la fenêtre supérieure ouverte, la seconde option propose les mêmes pièces mais non peinte, enfin nous avons une version monobloc destinée à être présentée cockpit ouvert. C’est une excellente idée pour mettre en valeur le pilote fourni très joliment sculpté. Sachez simplement que les différentes verrières proposées ne sont pas interchangeables et qu’il faudra nécessairement choisir une option de manière définitive car la verrière devra être collée.
La peinture terminée, le Dougram respire les années 80 !
La peinture terminée, le Dougram respire les années 80 !

Côté accessoires nous avons le linear canon monté sur le backpack, un canon attaché au bras droit, deux paires de mains ouvertes et fermées, ainsi qu’une 5ème main gauche pour tenir le canon d’épaule. Pas d’arme de poing ici. Enfin, le kit nous vient avec une petite planche de decals à l’eau dont certains ont vocation à vous épargner quelques retouches de peinture. Toutefois le film transparent dépasse parfois allègrement de l’imprimé, on préférera alors un coup de pinceau à leur utilisation. Les marquages de servitude par contre sont tout à fait satisfaisants et renforcent le côté réaliste du Dougram.

Deux mots sur la mobilité enfin, cette maquette reste assez rigide par rapport à la production actuelle, malgré ses nombreux points d’articulations. On est dans une conception assez proche du gunpla des années 2000. Vous ne pourrez donc pas lui donner des poses très dynamiques mais c’est suffisant pour le présenter de manière correcte dans la vitrine.
De manière assez originale, le Dougram peut tenir son canon d'épaule
De manière assez originale, le Dougram peut tenir son canon d'épaule

La réalisation du Dougram

Pour la peinture de ce Dougram, je suis parti sur un résultat patiné, les belles images de la notice étant d’ailleurs assez inspirantes. Je pensais tout d’abord faire un travail en preshading pour donner un peu de volume aux pièces. Malheureusement les couleurs choisies étant au final assez couvrantes, tout le travail de preshading s’est trouvé effacé. Si bien que j’ai du reprendre le travail en postshading, ce qui au final est une technique qui me convient bien. Pour les couleurs je me suis éloigné quelque peu des teintes officielles avec :
- pour le bleu de l’armure : du H35 Colbalt Blue désaturé avec du gris, et foncé avec du H12 Flat Black pour les ombres
- pour le gris clair de l’amure : Hobby Color H338 Light Gray FS36495, foncé avec du H56 intermediate blue pour les ombres
- pour le gris moyen du canon : Tamiya XF-25 Light Sea Grey, foncé avec du Hobby Color H77 Tire Black pour les ombres
- pour le gris foncé des parties mécaniques : un mélange à base de Hobby Color H331 Dark Seagray BS381C/638, foncé avec du H12 pour les ombres
- les pièces rouges sont en Hobby Color H414 RLM23 Red sur un préombrage de XF-25.
Gros plan sur le cockpit, peu visible mais bien détaillé
Gros plan sur le cockpit, peu visible mais bien détaillé

Une fois la peinture terminée, j’ai passé une première couche de vernis brillant Mr Color GX100 pour avoir une surface bien brillante afin de réaliser dans un premier temps le panel lining avec un jus de peinture enamel noir, puis appliqur les décals à l’eau. Une fois les décals secs, je les ai grattés avec une lame de cutter afin de leur donner un aspect usé, en prévision du vieillissement à venir. Puis j’ai protégé le travail avec une couche de vernis mat Mr Color GX114.

J’aime beaucoup ces vernis laquers de la gamme Mr Color, qui sont à présent mes vernis préférés. Tellement plus facile d’utilisation que les cochonneries à l’acrylique eau et avec un rendu superbe. Je les dilue à 50 % avec du Mr Leveling Thinner.
Difficile de donner des poses plus dynamique que ça...
Difficile de donner des poses plus dynamique que ça...

Pour la patine j’ai commencé par faire un lining à la Vallejo, c’est à dire rependre les angles des pièces au pinceau, soit avec une teinte plus claire pour les pièces foncées, soit une teinte plus foncée pour les pièces claires. L’idée étant de donner du contraste en soulignant les formes. Puis j’ai réalisé un classique effet d’écaillage à l’éponge : à l’aide d’un bout de mousse de protection par exemple, à peine imbibée de peinture (bien essuyer pour enlever tout surplus, un peu comme un drybrush), je viens tapoter délicatement mes pièces. C’est un effet assez facile à réaliser et qui combiné avec d’autres techniques rend plutôt bien. Ici j’ai utilisé deux teintes pour varier le rendu : bleu gris et gris foncé Vallejo. J’ai rajouté quelques éraillures en drybrush.

Enfin, avec les pastel Tamiya Weathering Master Set A Sand et Light Sand, j’ai réalisé des effets d’ensablement sur les jambes. Pour la verrière j’ai appliqué du Smoke dilué sur la face interne pour ce rendu fumé crado. J’ai enfin appliqué un dernier voile de GX114 pour fixer tout ça.

Dougram terminé !
Le canon est orientable et de belle taille
Le canon est orientable et de belle taille

Les armes du Dougram sont directement montées dessus, ce qui lui donne un côté réaliste
Les armes du Dougram sont directement montées dessus, ce qui lui donne un côté réaliste

La caméra de la tête est composée d'une pièce transparente traversante
La caméra de la tête est composée d'une pièce transparente traversante

Petit effet d'ensablement au pastel Tamiya pour les jambes
Petit effet d'ensablement au pastel Tamiya pour les jambes




1.Posté par Flashfan981 le 23/06/2023 09:06
Très joli réalisation ! Chapeau l'artiste ;)

2.Posté par Zenkuro le 24/06/2023 14:01
Merci à toi, ça fait plaisir ^^

3.Posté par Guetso le 14/07/2023 10:31
Même si je reste un grand fan des Gunpla de la licence Gundam, ça fait du bien et c'est même inspirant de voir d'autre type de model !

4.Posté par MehdiFactory le 27/08/2023 18:22
Très belle réalisation ! Le travail de peinture et de vieillissement est vraiment superbe. Les dégradés sont fins et subtils. J'adore. Bravo Zenkuro.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 7 Mai 2023 - 19:25 Finished Work - HG Dragonar-1 plus Lifter-1

Samedi 9 Avril 2022 - 11:32 Finished Work - MG RX-93-v2 Hi-Nu Gundam