Hobby Forever - le WebZine des Hobbyistes

Review - Skell FORMULA - Xenoblade Chronicle X


Rédigé par Zenkuro le Dimanche 31 Juillet 2016 à 13:06 | Lu 2246 fois | 0 commentaire(s)



Review - Skell FORMULA - Xenoblade Chronicle X

Boite du FORMULA
Boite du FORMULA
FORMULA, 1/48, Kotobukiya, 7800 JPY au Japon, 79,95 € sur le site Kototbukiya France, sorti en août 2016.

Lien sur Kotobukiya France : https://fr.kotoeu.com/a/figurines-jeux/xenoblade-x-formula

Aujourd'hui je vous présente un kit avant même sa sortie officielle au Japon : il s'agit du Skell FORMULA 1/48 de Kotobukiya, un mecha qui nous vient tout droit de l'excellent RPG de la Wii U, j'ai nommé Xenoblade Chronicle X.

A ce titre, je remercie chaleureusement Kotobukiya France qui a mis à ma disposition ce kit afin de pouvoir vous en proposer la review.

Je ne serai pas très bavard dans cet article car j'ai déjà fait un unboxing et une review complète du Skell FORMULA sur la chaîne YouTube d'Hobby Forever.

Pour vous donner rapidement mon avis, que j'ai déjà développé dans la vidéo, Kotobukiya nous livre ici une maquette d’excellente facture, mesurant 15cm à la tête et 20cm au canon.

La conception est bien pensée. Le FORMULA possède une frame complète composées de nombreuses pièces s'imbriquant les unes dans les autres, d'où la présence de nombreuses lignes de jointures qui demeurent toutefois assez discrètes. Les pièces d'armures sont quant à elle monobloques et viennent se poser sur la frame.

Les pièces sont joliment détaillées, notamment les faces internes des pièces d'armure. Et le design, bien que pas foncièrement original (il me fait pas mal penser aux Fram Arms de Kotobukiya), est efficace et réussi. On aurait pu craindre que toutes les excroissances viennent fortement limiter sa posabilité, mais tout est mobile, ce qui permet de lui faire prendre des poses très dynamiques.

La mobilité est très bonne, tout bouge bien et le petit support transparent fourni avec le kit assure son maintien, sans risque de voir le Formula partir en arrière du fait du poids de son backpack.

Et bien qu'il s'agisse d'un modèle transformable, le skell n'en souffre d'aucune façon. Le mécanisme est costaud grâce à des pièces en ABS, pas de crainte de voir la maquette partir en morceau. Un peu complexe la première fois, on arrive rapidement à maîtriser la transformation. Toutefois si vous comptez peindre votre skell il faudra choisir entre l'un ou l'autre mode pour éviter d’abîmer la peinture, du fait du risque de frottement.

Une pièce servant en quelque sorte de béquille permet au mode véhicule, sorte de moto blindée bien badass, de tenir sans souci. Et force est de constater que ce mode est tout aussi réussi que le mode robot. Pour le détail de la transformation, je vous renvois vers la vidéo.

Pour ce qui est des équipements, le skell FORMULA possède deux paires de mains : ouvertes et fermées pour tenir les armes, un railgun au dessus de l'épaule fixé à l'arrière du backpack, un machine gun et une épée repliable qui peuvent être fixés sur les ailerons latéraux des jambes, et un beam saber.

Enfin, à noter que les parties oranges du plastron sont prépeintes et que Kotobukiya joint une petite planche de décalcomanies à l'eau pour les bandes planches qui parcourent le modèles.

En conclusion Kotobukiya nous livre un excellent kit qui ravira les fans de Xenoblade comme les autres !

Voici donc dans le détail chaque étape de l'assemblage puis les photos du modèle monté, en mode robot puis en mode véhicule, puisqu'il s'agit d'un modèle transformable.


Le montage du skell Formula

On commence par le montage de la tête sur la partie centrale du buste. La tête est très réussie et bénéficie d'une visière en plastique bleu transparent, comme il se doit.

Le buste est complété par les pièces du plastron, dont le orange est prépeint, montées sur les aération, ainsi que les épaules.

On assemble ensuite le bloc central. Le buste s'y fixera sur la ball joint que vous pouvez voir en son milieux.

On poursuit le montage des bras qui viendront accueillir les roues.

Une fois ceux-ci assemblés, l'ensemble est replié vers l'arrière. Une pièce circulaire permet de bien maintenir les roues ensemble. Une pièce d'armure assure la protection des bras.

Assemblage des bras. Comme vous pouvez le voir, les pièces d'armures sont monoblocs, évitant ainsi la présence de lignes de jointure sur celles-ci.

Même chose pour les jambes.

Puis les pieds.

On monte ensuite les hanches avec deux pièces d'armure frontale.

Le backpack. Les moteurs latéraux sont orientables de haut en bas. La partie arrière viendra recevoir le railgun.

Le railgun, parcouru en son milieu par une énorme ligne de jointure, comme c'est hélas généralement le cas avec les armes.

Le machine gun a un look vraiment sympa.

L'épée qui peut se replier.

Le classique beamsaber et le petit bouclier du skell qui se monte sur l'avant-bras.

Le support transparent, bienvenue sur ce kit.

Ici les pièces pour la transformation. Les deux premières prennent la place de l'armure interne des poignet, pour permettre de fixer les bras contre le corps de la moto. La pièce du bas est une sorte de béquille qui assure le maintien des jambes et permet à la moto de tenir.

Les différents éléments composant le skell.

Et son armement au complet.

Les photos du skell FORMULA monté










Le mode véhicule






L'inner frame











Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Juin 2017 - 10:24 Review - PLAMAX Gipsy Danger 1/350

Mercredi 31 Mai 2017 - 18:00 Review - PLAMAX Cherno Alpha 1/350



Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Rss




Facebook

Derniers tweets
zenkuro/hobbyforever : Review du livre "In Combat 2 - Mechas: champs de bataille" édité par @AMMOMIG ! Enfin un bouquin en français consac… https://t.co/8SN1lKqUXK
Jeudi 14 Décembre - 20:36