Hobby Forever - Maquettes des univers de l'imaginaire

Sdkfz251 Hanomag Racing "Berlin Drift"


Rédigé par Zenkuro le Samedi 21 Août 2021 à 12:27 | Lu 227 fois | 1 commentaire(s)



Vous le savez, j’aime bien les projets décalés. C’est au détour de mes pérégrinations sur twitter, où je suis de nombreux comptes japonais, que je suis tombé sur un dessin, tiré de je ne sais quel manga, mettant en scène un Sdkfz 251 en plein drift. Une situation complètement aberrante pour un blindé chenillé donc tout à fait inspirante ! Poussant le concept un peu plus loin, je me suis décidé pour une version dans des couleurs racing.

Pour ce projet, j’ai choisi le Hanomag Sdkfz251/1 au 1/35 de Tamiya. Pas tout à fait la version de l’illustration, mais un kit pas cher, 18€. Il accuse son grand âge puisqu’il date des années 70, mais pour ce genre de projet déjanté, il faisait parfaitement l’affaire.
Le dessin original qui m'a inspiré, et la boxart du Sdkfz Hanomag 1/35 de Tamiya
Le dessin original qui m'a inspiré, et la boxart du Sdkfz Hanomag 1/35 de Tamiya

Les détails de ce kit ne sont pas des plus fidèles mais les ajustements se sont avérés globalement plutôt satisfaisants. J’ai commencé par monter et coller tous les éléments du Sdkfz, sauf l’intérieur et la partie supérieure de la carrosserie, pour pouvoir peindre la cabine dans un premier temps. Le principal point difficile du montage réside dans les portes, qui doivent être posées au moment de l’assemblage des parties inférieure et supérieure de la carrosserie, sachant qu’il faudra de toute façon les coller en position ouverte ou fermée.

De base le kit vient avec plusieurs figurines de soldats, mais aucun en position de conduite. Du coup j’en ai modifié un pour pouvoir le placer au volant du Sdkfz. Il a fallu pas mal le rônier pour arriver à le placer dans la cabine tant l’espace est resserré : repositionnement des bras et de la tête, découpe des jambes... De toute façon seul le dos restera visible au final.
Assemblage des éléments du Hanomag et charcutage d'un soldat pour en faire un conducteur
Assemblage des éléments du Hanomag et charcutage d'un soldat pour en faire un conducteur

Au fil de l’avancée du projet, le pilote a évolué et j’ai poussé le délire en modifiant complètement la figurine pour représenter le fameux Stig de l’émission Tog Gear : suppression des détails de la tenue allemande pour en faire une combinaison et réalisation d’un casque en epoxy. Peinture à l’image du Stig : base blanche, quelques détails noirs et visière en AK Xtrem Metal Blue au pinceau. Petit wash final en Tamiya Panel Line Accent Color Grey.
Au fil de l'avancée du projet, le pilote est devenu le Stig !
Au fil de l'avancée du projet, le pilote est devenu le Stig !

Pour la peinture de la cabine, je suis parti d’une sous-couche blanche en Mr Base White 1000 avant de la peindre en Jaune Oxyde laquer Graphic de Stardustcolors. Quelques détails ont été ajoutés en noir au pinceau pour les cadrans et leviers, puis un wash global en Tamiya Panel Line Accent Color Brown pour relever les détails.
Peinture de la cabine
Peinture de la cabine

A ce stade, il fallait pouvoir justifier qu’un Sdkfz parte en drift. Alors sur une idée de mon ami Remy Plamo Corner, j’ai créé une bonbonne de NOS (de la nitro) avec un propeller tank Wave, des supports récupérés dans la boite à rabiot, une option part Kotobukiya pour la molette, une tige de laiton pour le tuyau, puis 4 écrous en profilé sur le support arrière.

J’ai peint la bouteille avec un effet candy : base enamel Tamiya noir brillant puis AK Xtrem Metal aluminium et enfin du Clear Blue enamel Tamiya dilué avec le X-20 de la marque à 1:1. Les supports ont été peints en aluminium. J’ai ensuite peint à la main le marquage NOS sur deux rectangles rouge et blanc faits à l’aide de masquage, et ajouté deux décals à l’eau pour les petites lignes de texte.
Création d'une bombonne de NOZ avec effet candy bleu
Création d'une bombonne de NOZ avec effet candy bleu

Une fois l’intérieur peint, j’ai pu assembler et coller les deux parties de la carrosserie et les portes arrières. Après avoir masqué tout ça, j’ai appliqué une sous-couche en Mr Surfacer 1000 puis peint le bas de caisse en noir laquer Stardustcolors. Le rendu de ce noir étant plutôt satiné, j’ai appliqué du vernis mat VMS, un excellent vernis mat acrylique qui ne blanchit pas et donne un très beau mat.
Peinture du bas de caisse en noir et application d'un vernis mat VMS
Peinture du bas de caisse en noir et application d'un vernis mat VMS

J’ai ensuite masqué le bas de caisse puis appliqué du blanc laquer Starduscolors. J’ai masqué deux bandes sur le capot façon Mustang avant d’appliquer du Solar Red de la gamme laquer Sparkle de Stardustcolors. Cette peinture à effet a un très beau rendu pailleté avec de très beaux reflets orangés au soleil. Elle nécessite d’être vernis en brillant pour avoir son meilleur rendu.
Peinture de la caisse en Solar Red et bandes blanche. La main un peu lourde sur le vernis auto !
Peinture de la caisse en Solar Red et bandes blanche. La main un peu lourde sur le vernis auto !

Pour cela j’y suis allé directement au vernis bicomposant pour automobile, toujours de Stardustcolors, vaporisé avec mon Colani équipé d'une buse de 1mm. Bon, j’ai été feignant sur ce coup-là et je l’ai payé. En effet je n’ai pas nettoyé ma peinture avant application du vernis, si bien que je me suis retrouvé avec pas mal de poussières. Idéalement j’aurai du nettoyer et poncer au grain très fin les poussières prises dans la peinture avant de vernir. De plus j’ai eu la main un peu lourde sur le vernis auto...
Les couleurs et le vernis auto utilisés pour la carrosserie
Les couleurs et le vernis auto utilisés pour la carrosserie

Du coup le kit est passé par la case lustrage pour éliminer le plus d’imperfections possible : ponçage progressif avec les éponges GodHand au grains #2000 jusqu’à #10000 puis lustrage avec les compound Tamiya Coarse, Fine et Finish avec les chiffons microfibre Tamiya. C’est loooong mais le résultat est payant.

Les quelques détails ont été peints au pinceau (les outils essentiellement) et un petit jus d’enamel noir m’a permis de relever les détails du kit.
Lustrage au Tamiya Compound
Lustrage au Tamiya Compound

Etape suivante les jantes chromées. Pour cela j’ai utilisé le Go Chrome de Stardustcolors à l’aérographe, que je vous ai déjà présenté dans une vidéo. C’est un chrome miroir très facile à appliquer, sans sous-couche nécessaire. Il suffit de bombarder à l’aéro pour obtenir une grosse couche humide et couvrante. Le chrome « flottant » se forme tout seul. Son défaut c’est qu’on ne peut pas le manipuler, même une fois sec, sans risquer de laisser des traces de doigts. L’utilisation d’un vernis enamel permet d’éviter ce problème en conservant un effet chrome plutôt correct. J’ai donc verni au vernis brillant enamel Tamiya X-22, dilué à proportion 1:1 avec le diluant enamel X-20 de la marque. Il faut obtenir la couche la plus fine possible pour impacter le moins possible l’effet chrome. Une fois le vernis sec la pièce est manipulable sans risque.
J’ai également peint les phares et les rétroviseurs en Go Chrome, appliqué au pinceau cette fois.

Pour pouvoir faire les panel lines sur ce vernis enamel sans risque, j’ai utilisé un jus de peinture à l’huile dilué à l’Universal Weathering Carrier Light de VMS. C’est un diluant essence très léger, utile pour diverses applications. Il permet notamment de faire des jus à l’huile mais est assez peu agressif envers l’enamel. Il est donc possible de faire des panel lines à l’huile sur une base enamel. Il faut toutefois éviter au maximum de frotter pour ne pas abîmer le vernis enamel. Pour cela il faut appliquer le jus aussi proprement que possible, ce qui est aisé sur une base de vernis brillant comme ici. Au besoin on peut faire les retouches au pinceau à peine imbibé d’Universal Wathering Carrier Light, plutôt qu’au coton tige. Et ça passe très bien ! Une fois les roues traitées, elles ont été assemblées sur le Sdkfz.
Peinture des roues
Peinture des roues

Les roues assemblées sur le Sdkfz 251
Les roues assemblées sur le Sdkfz 251

Maiiiiis je trouvais qu’il manquait encore un petit quelque chose à ce Sdkfz 251 Racing… Un spoiler ! Petit scratch en carte plastique, peinture alu puis peinture Starduscolors Sparkle Ice Blue pour un effet alu / bleu métallisé selon l’angle de vision. Laissé en mat pour trancher avec la carrosserie. Enfin j’ai réalisé une inscription « Berlin Drift » à l’aérographe à l’aide d’un pochoir maison, peint en dégradé blanc / bleu.
Scratch et peinture du spoiler
Scratch et peinture du spoiler

Voilà le Sdkfz terminé ! Dans un prochain article je vous présenterai la réalisation d’un petit diorama pour le mettre en scène. Tchuss !







1.Posté par blueseed le 22/08/2021 14:29
Très beau délire.
Magnifique peinture.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Septembre 2021 - 17:44 Diorama Sdkfz.251 Racing, un blindé en plein drift !



Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Rss




Facebook