Hobby Forever - Maquettes des univers de l'imaginère

WIP - HG YMS-08B Dom Test Type - Détailler un Gunpla, 1ère partie


Rédigé par Zenkuro le Vendredi 13 Septembre 2019 à 19:50 | Lu 447 fois | 0 commentaire(s)



HG Dom Test Type fraichement assemblé
HG Dom Test Type fraichement assemblé
Salut les amis ! Après une torpeur de quelques mois je reviens avec une nouvelle série d'articles consacrée à la réalisation de mon HG YMS-08B Dom Test Type. Je n'ai pas touché de Gunpla depuis quasiment 9 mois et pour ce chouette kit, j'avais envie de revenir aux sources de ce que j'aime faire : le détaillage. Ça va donc être pour moi l'occasion de vous montrer un peu ma démarche dans la réalisation de ce kit, tant dans le montage que la peinture.

Je ne parle pas de custom ici, car comme j'ai pu l'expliqué dans un article consacré au sujet, pour ce projet je ne vais pas faire de modification lourde ou chercher à transformer ce Dom Test Type en un Mobile suit inédit. Non, il s'agira d'apporter des détails supplémentaires à un Gunpla qui par ailleurs est déjà très bien réalisé, pour renforcer son aspect SF réaliste.

En effet, ce Dom Test Type, sorti en février 2016, est un HG de très belle facture, comme la plupart des kits tirés de MS Gundam the Origin. Il est très joliment réalisé extérieurement avec moultes détails et panel lines, présente des proportions réussies et s'avère très bien articulé. Le design est assez particulier d'ailleurs, car cette MSD (Mobile Suit Discovery, des Mobile Suit Variation spécifiques à The Origin dirons-nous, qui n’apparaissent donc pas dans l'anime) est en quelque sorte un croisement entre un Zaku et un Dom. L'histoire officielle veut que Zimmad, le constructeur des Dom, auraient développés ses premiers MS en se basant sur le Zaku de Zeonic. Voilà pour la petite histoire.

Bref, le kit est très bien fichu de base. Il conserve du Dom orignal ses épaulettes ouvertes, sa large jupe et ses fameuses pattes d'éléphants. Mais les intérieurs sont tristement vide, alors que les pauses dynamiques peuvent les laisser apparaître. Surtout, dans un esprit SF réaliste, ça mériterait d'être habillé d'éléments mécaniques et/ou électroniques. Ça va donc être le principal objectif de ce projet, renforcer le réalisme et l'aspect SF du kit.

Le matériel

Ce genre de détaillage n'est pas des plus complexes techniquement. On ne cherche pas à charcuter le kit dans tous les sens pour modifier ses proportions ou à faire du scratch lourd. On vise avant tout à rajouter des petits éléments cohérents avec ce qui existe déjà. Pour ce faire, il faut d'abord un peu de logique et de culture mécanico-SF (c'est mieux) et une belle boite à rabiots, diversifiée tant qu'à faire.

Pour les deux du fonds qui ne suivent pas, la boite a rabiots ce n'est rien d'autre que toutes les pièces que vous pouvez récupérer sur d'autres kits, que ce soit des pièces en rab (il en reste souvent non utilisées) ou parce que vous avez déjà allègrement vampirisé un kit pour un autre projet. Mais surtout, elle prend de l'intérêt en diversifiant les sources : avions, blindés, voitures, kits de SF... et pas uniquement du Gunpla ou vous allez rapidement retomber sur les mêmes éléments. Tout peut être utilisé, détourné, charcuté pour venir détailler un projet.

Je vais également taper dans les indémodables Option Parts (OP, pièces de détaillage vendues à cet effet, chez Kotobukiya et Wave notamment), de la carte plastique (CP) pour la sculpture de certaines pièces, et bien d'autres éléments. Vous allez voir tout ça au fur et à mesure. Évidemment avoir un peu de matériel, ça aide aussi, je vous renvoie à mes articles sur les outils de découpe et de ponçage.
Cartes plastique et tiges de laiton de différentes tailles, boite à rabiots bien fournie et stock d'option parts, on est bien !
Cartes plastique et tiges de laiton de différentes tailles, boite à rabiots bien fournie et stock d'option parts, on est bien !

Florilège des outils utilisés (liste non exhaustive). Tout n'est pas indispensable, mais c'est quand même plus efficace d'être bien équipé.
Florilège des outils utilisés (liste non exhaustive). Tout n'est pas indispensable, mais c'est quand même plus efficace d'être bien équipé.
Allez, assez blablaté, passons aux choses sérieuses.

Réfléchir avant d'agir

La première étape quand on se lance dans un projet de détaillage/modification/custom c'est déjà de savoir où l'on veut aller, d'avoir une idée du concept qu'on veut développer. Pour ma part j'aime bien réaliser quelques croquis pour poser mes idées et me guider dans la recherche des pièces qui me seront utiles. Quand on tape dans la boite à rabiots, il n'est pas nécessaire d'avoir un croquis extrêmement précis de ce qu'on veut, les idées etr le rendu final vont souvent dépendre des pièces dont on dispose, mais j'aime poser au moins l'idée globale sur mon tableau blanc. Ça vous paraît peut-être chinois sur l'image ci-dessous, mais j'ai posé le concept d'aérations sous l'épaule, de blocs moteur sous la jupe et d'un début de détaillage pour la tête. J'ai également noté quelques dimensions utiles. Si par contre vous vous lancez dans du gros scratch, inutile de préciser que le papier millimétré peut être un ami sincère.
Petites réflexions sur tableau blanc, sous l'oeil aguerri de Keroro.
Petites réflexions sur tableau blanc, sous l'oeil aguerri de Keroro.

Les blocs moteur supplémentaires pour la jupe arrière

J'ai donc commencé par ces fameux blocs moteur pour la jupe arrière. J'avais dans l'idée une pièce mécaniques avec des tuyaux, que vous devinez peut-être sur mon croquis. Je suis tombé sur la pièce parfaite, issue de la frame d'une jambe de Master Grade (peut-être bien celle du RX-178 Gundam MkII qui venait en surplus du MG Gundam Hazel, celui-ci reprennant une partie de la frame du MkII). Première étape donc : découper délicatement à la scie la partie qui m'intéresse puis la couper en son centre pour avoir mes deux blocs moteurs symétriques. La face interne étant creuse je l'ai bouchée avec de la CP de 0,5mm. L'opération est simple, on colle la pièce sur un morceau de CP découpé grossièrement, puis lorsque c'est sec on ébavure proprement le contour à la pince et on finit à la lime. J'avais d'ailleurs fait une vidéo sur le sujet il y a quelques années.

J'ai ensuite habillé la pièce de petits éléments en CP, marqué deux trous avec un foret de 0,8mm pour ajouter aux détails, et utilisé des tiges de laiton de 1mm de diamètre pour représenter des tuyaux. Une pince plate permettra de les tordre selon l'angle désiré. Le laiton est collé à la superglue. Enfin des verniers issus du set P-113R d'Option Parts Kotobukiya ont été collés au bloc moteurs, avant de placer ces derniers dans la jupe arrière du Dom.
Les dfférentes étapes de la création des blocs moteur.
Les dfférentes étapes de la création des blocs moteur.

Ça commence à être pas mal, mais il restait encore beaucoup d'espace vide dans cette grande pièce, j'ai alors rajouté des petits éléments entre les deux blocs moteur, découpés dans une même pièce toujours issue de la boite à rabiots. Évidemment il faut souvent jouer du cutter et de la lime pour que tout s'assemble correctement.

Pour toutes les étapes de collage de plastique, ma colle favorite reste la Tamiya Extra Thin Cement. Evidemment avant de procéder au collage, il faut bien vérifier que tout s'assemble correctement et ne gène pas les mouvements du kit. La patafix est un bon moyen de tester tout ça avant collage final.
Exemple d'une pièce unique transformée en 3 éléments de détaillage
Exemple d'une pièce unique transformée en 3 éléments de détaillage

Des radiateurs pour la jupe latérale

Etape suivante : les jupes latérales. Je voulais représenter un radiateur pour l'évacuation de la chaleur des moteurs. Pour cela j'ai utilisé de la carte plastique de 0,5mm, en alternant des rectangles de 0,4 et 0,3 mm de profondeurs pour 0,5mm de haut. Pour ce type de découpes régulières à la chaine, un outil comme le Chopper II est un grand gain de temps. J'ai découpé une bande de 0,4mm et une bande de 0,3mm de large, réglé mon Chopper pour une coupe de 0,5mm, et hop découpage des pièces à la chaîne. Les plaques de CP autour de la barre d’emboîtement de la jupe ont été coupées plus courtes pour en faire le contour. Les plaques sont ainsi assemblées une à une avec de la colle à maquette Tamiya Extra Thin Cement. Une fois le tout bien sec, on peut poncer pour avoir un rendu propre. Au besoin je mettrai du Mr surfacer pour égaliser, on verra ça aprés la sous-couche.
Réalisation et assemblage des lamelles des radiateurs.
Réalisation et assemblage des lamelles des radiateurs.

J'ai ensuite rajouté deux pièces rondes découpées dans une chute de grappe à l'arrière du radiateur, histoire de le détailler un peu. Enfin j'ai rajouté sur les côtés du pan de jupe des éléments découpés dans une pièce mécanique du Vic Viper de l'Atelier Sai.

Je suis très satisfait du rendu de cette pièce, même si c’est discret, ça apporte du cachet à la jupe.
Des détails supplémentaires viennent du Vic Viper de l'Atelier Sai
Des détails supplémentaires viennent du Vic Viper de l'Atelier Sai

La jupe avant dans le même esprit

Je termine avec les jupes avant. Je suis resté dans l'esprit mécanique des autres parties de la jupe en installant des pièces ressemblant à des griffes, issues du Gigant d'Aoshima et qui là aussi font penser à un radiateur, ainsi qu'une nouvelle Option Part, cette fois du set P-119 de Kotobukiya, de laquelle j'ai fait partir un nouveau tuyau en tige de laiton de 1mm. Simple et efficace.
La jupe avant, simple et efficace.
La jupe avant, simple et efficace.

Détaillage de la jupe terminé

L'ensemble de la jupe est ainsi très cohérent dans l'idée d'apporter des éléments de détails mécaniques autour d'un bloc moteur supplémentaire pour ce joli Dom. Les éléments sont certes discrets, mais des poses dynamiques sur un socle permettront de les mettre en valeur. De toute façon l'idée n'est pas de faire du bling bling ultra voyant mais de renforcer, encore une fois, l'aspect réaliste et SF de ce Dom.
Résultat final pour une jupe détaillée de manière cohérente et efficace.
Résultat final pour une jupe détaillée de manière cohérente et efficace.

C'en est fini de ce premier article, à la prochaine étape je m'attaque aux jambes !
See you !
See you !



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 3 Mai 2018 - 16:16 Petit Zgock s'en va dormir -Etape 1-