Hobby Forever - Maquettes des univers de l'imaginère

Réalisation d’une maquette Gundam de A à Z : HGUC Gundam MkII TTT ver.- 3ème partie : le rebouchage des jointures et espaces au putty et milliput


Rédigé par Zenkuro le Samedi 11 Août 2007 à 10:47 | Lu 55956 commentaire(s)



VI. Reboucher les grands espaces à l’epoxy putty (Milliput)


Lorsque il s'agit de reboucher de grands espaces, le putty simple ne suffit plus, il faut alors utiliser de l'epoxy putty. Si vous souhaitez faire une maquette simple, vous n'en aurez pas besoin. C'est par contre un matériau fréquemment utilisé lorsque l'on commence à faire du custom. Mais au niveau débutant il peut déjà être mis à profit pour reboucher certains vides disgracieux sur de spièces de maquette, comme par exemple l'intérieur des jupes d'un Gundam. 

L'epoxy putty le plus connu en France est le Milliput. Il en existe en plusieurs grains, choisissez le Milliput superfine white, qui est le plus fin.

Milliput Superfine White
Milliput Superfine White

C'est un epoxy putty bicomposant : de la résine (sacher blanc) auquel on mélange un durcisseur (sachet bleu). Très malléable lorsqu'il est mouillé, le Milliput devient très dur une fois sec. De plus il devient très collant en séchant, il est donc impératif de s'humidifier les doigts ainsi que les outils que vous pouvez utilisez (lame, etc…).

Les deux composants du Milliput
Les deux composants du Milliput

Son utilisation est simple : coupez deux parts égales des deux composants.

Préparer deux parts égales
Préparer deux parts égales

Puis mélangez-les bien pour former une seule pâte. Commencer par une torsade est une bonne solution, puis bien malaxer. Il est très important que les deux composants soient très exactement de part égale et parfaitement mélangés car sinon le milliput ne sèchera pas et restera mou, le rendant impossible à travailler ultérieurement (ponçage, peinture...).

Bien les mélanger pour former une seule pâte
Bien les mélanger pour former une seule pâte

Appliquez-le ensuite dans la zone à combler. Tant que le Milliput est humidifié, il demeure très facile à travailler, vous permettant d'enlever ou rajouter de la matière très facilement, de le lisser, etc…Laissez ensuite sécher une bonne journée. Le Milliput doit être devenu aussi dur que de la pierre au toucher.

Appliquer sur la zone à boucher et laisser durcir
Appliquer sur la zone à boucher et laisser durcir

Grattez avec une lame pour enlever le plus gros excédent de matière.

Gratter avec une lame pour retirer le plus gros de l'excédent
Gratter avec une lame pour retirer le plus gros de l'excédent

Puis poncez avec du papier abrasif à gros grain. Le Milliput étant très dur, vous pouvez attaquer directement au #180 puis réduire à #320 et #400. Pour certaines zones difficiles d'accès des limes peuvent s'avérer fort utiles. Le ponçage doit faire réapparaître le plastique pour s'assurer que le ponçage est à niveau.

Poncer au papier abrasif #180, puis #320 et #400
Poncer au papier abrasif #180, puis #320 et #400

Enfin lissez au papier #1000.

Lissez au #1000
Lissez au #1000

S'il y a des trous ou imperfections, passez une couche de putty. Du putty dilué peut suffire s'ils y en a peu.

Appliquer du putty s'il reste des trous
Appliquer du putty s'il reste des trous

Et poncez comme d'habitude au #400 puis #1000.

Poncer une fois sec au #400 puis #1000
Poncer une fois sec au #400 puis #1000

Encore une fois la sous-couche nous permet de nous assurer qu'il n'y a pas d'imperfection.

Il ne doit pas y avoir d'imperfection aprés sous-couchage
Il ne doit pas y avoir d'imperfection aprés sous-couchage

Une fois toutes vos pièces préparées, rebouchées et poncées comme il se doit, vous pourrez passer à l'étape suivante : [le sous-couchage et la peinture]article:153 .
À suivre !

1 2 3 4 5





1.Posté par Yurtdisi Egitim le 10/04/2008 03:08
my French is not good but is seem like a very nice web site, thanks

2.Posté par dil egitimi le 24/09/2008 14:06
Pourquoi ce site Web n'ont pas l'autre appui de langues ?

3.Posté par dil okulu le 24/09/2008 14:06
Ce ne sont des mes étonnants plus, mais des mercis.