Hobby Forever - Maquettes des univers de l'imaginère

Réalisation d'une maquette Gundam de A à Z : HGUC Gundam MkII TTT ver. - 5ème partie : effets, décals et vieillissement


Rédigé par Zenkuro le Mardi 25 Décembre 2007 à 12:14 | Lu 15117 fois | 0 commentaire(s)



IV. Coulures et dépôts à huile


Après un encrassement généralisé « en gros », j'ai peint plus précisément des coulures d'huile et amas de suie et autres cochonneries au niveau des articulations, angles, sorties d'aération, etc…

Utilisez un pinceau fin et d ela peinture à l'huile
Utilisez un pinceau fin et d ela peinture à l'huile
Pour cela j'ai utilisé à nouveau de la peinture à l'huile, mais cette fois non diluée, simplement appliquée avec un pinceau fin.

Essuyez le pinceau
Essuyez le pinceau
Il est important d'essuyer le pinceau afin d'éviter qu'il n'y ait trop de peinture. Il faut surtout éviter l'effet pâté lorsque vous peignez, donc vérifiez sur une feuille de papier ou un chiffon que votre pinceau dépose une très fine couche de peinture avant de vous attaquer à la maquette.

Peignez des coulures...
Peignez des coulures...
Appliquez ensuite la peinture sur la zone souhaitée. L'huile est une peinture qui sèche très lentement, il est donc très facile de la travailler directement sur la maquette pour obtenir un effet de fondu, contrairement à l'acrylique. Dessinez de fines coulures du haut vers le bas, en affinant progressivement le trait…

... pu de plus grosses taches.
... pu de plus grosses taches.
… ou créez de larges zones encrassées comme ici à la sortie des aérations des jambes.

Pour ce modèle je n'ai utilisé que de la peinture noire, mais il est biensûr possible de varier les teintes en fonction de l'effet désiré : du marron pour des traces de boue par exemple.


V. Mise en valeur des reliefs au drybrush


Dernière étape : le drybrush, ou brossage à sec. Cette technique très simple permet de mettre en valeur les reliefs de la maquette et de rehausser les détails. Elle consiste à appliquer la peinture à l'aide d'un pinceau, de préférence plat, que l'on a essuyé pour retirer tout excédent de peinture. Il faut retirer davantage de peinture que pour la réalisation des coulures, il doit vraiment rester très peu de peinture de façon à ce que celle-ci ne se dépose que sur les reliefs de la pièce. Le drybrush peut être réalisé avec de l'acrylique (sèche très vite mais pas de droit à l'erreur) ou de la peinture à l'huile (sèche lentement et permet donc des retouches en cas de raté mais donne un résultat moins tranché).

Réalisation du drybrush
Réalisation du drybrush
Dans le cas présent j'ai choisi de réaliser mon drybrush au pinceau fin afin d'être plus précis. J'ai appliqué un drybrush noir sur toutes les arrêtes du modèle pour bien les faire ressortir tout en accentuant l'aspect sale.
 
Au contraire, si vous souhaitez simuler la lumière qui se reflète sur les arrêtes, le drybrush doit être réalisé avec une teinte plus claire que la teinte de base.
Le drybrush peut également être utilisé pour réaliser des effets d'écaillement et d'usure par endroit ,en le réalisant par exemple avec des teintes type aluminium. Un pinceau plat usé est alors plus recommandé.

VI. Vernissage final

Les effets terminés, une ultime couche de vernis permettra de fixer la peinture à l'huile qui sans cela met plus d'une semaine à sécher, et de protéger l'ensemble. Le vernis permet également de donner à votre maquette le rendu final désiré : brillant, satiné ou mat. Dans le cas d'une maquette ayant subit un vieillissement comme ici, préférez un vernis mat.
 
Enfin, pour lui donner une belle pose aérienne, Je l'ai monté sur une action base 2 black de Bandai, qui a subit un brossage métallisé. Et voilà le travail, ce Mk-II TTT n'a plus aucun secret pour vous :)




1 2




Nouveau commentaire :