Hobby Forever - Maquettes des univers de l'imaginaire

Réalisation d'une maquette Gundam de A à Z : HGUC Gundam MkII TTT ver. - 4ème partie : l'apprêtage et la peinture


Rédigé par Zenkuro le Dimanche 2 Décembre 2007 à 15:22 | Lu 35143 fois | 0 commentaire(s)



V. Déterminer le schéma de couleur


Il est important de bien réfléchir au schéma de couleur de sa maquette avant de ses lancer dans la peinture.


Hazel II avec schéma de couleur TTT
Hazel II avec schéma de couleur TTT
Pour cette maquette, j'ai décidé de m'éloigner quelque peu du schéma de couleur original du Gundam MkII version Titan pour m'inspirer de celui de la Titan Test Team (TTT) d'Advance of Zeta : un schéma bicolore où les deux teintes sont séparées par une bande jaune. L'illustration de l'Hazel II ci-contre en est le parfait exemple.

Ma recherche pour le MkII ver.TTT
Ma recherche pour le MkII ver.TTT
Avant de s'attaquer à un schéma de couleur original, je ne saurai trop vous conseiller de bien y réfléchir avant et à faire des recherches sur papier (ou PC). Pour le MkII je me suis ainsi servi d'un sketch (dessin au trait) tiré de la notice du MkII Master Grade pour créer mon schéma de couleur. Vous pourrez trouver les illustrations tirées des notices MG sur le site [Dalong.net]urlblank:http://www.dalong.net .  Ainsi, pour mon MkII TTT, je me suis inspiré du schéma du Hazel II en l'adaptant aux formes du Gundam MkII. Une fois le schéma de couleur parfaitement défini, il est temps de passer à sa réalisation :)

VI. Le choix des couleurs


Concernant les couleurs choisies, ce ne sont pas exactement celles de la TTT, j'ai choisi de faire quelque chose d'approchant mais pas identique. J'ai utilisé la peinture acrylique Mr Color de GSI Creos (Gunze en France), qui est à mon sens la meilleure peinture acrylique du marché, plus résistant et plus facile à appliquer que la Tamiya.

les couleurs utilisées : Gray+Black, Midnight Blue, Purple, Cream Yellow
les couleurs utilisées : Gray+Black, Midnight Blue, Purple, Cream Yellow
Les principales teintes utilisées ont été :
- H39 Purple, pour les parties claires
- H55 Midnight Blue, pour les parties foncées
- H34 Cream Yellow, pour les bandes jaunes
- Mélange de H22 Gray et H2 Black pour les parties mécaniques
 
A noter que le rendu très brillant de ma peinture est du au fait que j'ai utilisé uniquement des couleurs gloss, diluées avec le diluant officiel Mr Hobby color thinner qui conserve tout le pouvoir brillant de la peinture gloss. Une dilution à l'alcool aura tendance quant à elle à diminuer le brillant pour avoir un rendu plus satiné. Enfin, si vous souhaitez un rendu mat, choisissez des couleurs flat.
 
Dans tous les cas sachez que vous pouvez « ajuster » le rendu en appliquant un vernis brillant, satiné ou mat, en fonction des besoins des techniques que vous allez utiliser (les jus et les décals s'appliquent sur une surface brillante par exemple) et du rendu final désiré. Mais nous verrons cela plus loin.


VII. La dilution de la peinture acrylique


Comme j'ai pu déjà l'évoqué dans l'article « Apprendre à manier son aérographe », la dilution joue un rôle essentiel pour une bonne application de la couleur. Concernant les couleurs acryliques, vous pouvez opter pour le diluant officiel de la marque, qui donne un rendu un peu plus fin et brillant à la peinture que l'alcool (à 70° ou 90°/à bruler) qui lui est beaucoup plus économique.
 
Concernant le dosage,  difficile de donner une règle universelle, celui-ci variant en fonction du diluant (la quantité de diluant officiel peut être moindre que celle d'alcool), de la teinte (certaines couleurs sont plus liquides que d'autres), de l'âge de votre peinture (une peinture qui a déjà été utilisée sera plus aqueuse que celle d'un pot neuf…)… Bref, sachez simplement qu'en règle générale la peinture acrylique se dilue avec 30 à 50% de diluant et que la règle d'or est d'obtenir une consistance proche de celle du lait.

VIII. La peinture à l’aérographe


Quelques règles à suivre lorsque vous peignez à l'aérographe :

Une bonne application de la peinture
Une bonne application de la peinture
- si vous avez un aérographe double action qui permet donc de contrôler indépendamment le débit d'air et le débit de peinture, commencez toujours à vaporiser seulement de l'air à côté de la pièce, puis envoyez la peinture pour peindre et inversement stoppez la peinture avant d'arrêter l'air (voir photo). La première opération évite les crachotis sur la pièce. En effet il est courant qu'une goute de peinture se forme à la sortie de la buse. En commençant par vaporiser l'air à côté de la pièce, vous évitez la projection de la goute sur la pièce. Et en arrêtant la peinture avant l'air, vous évitez que de la peinture reste dans le corps de l'aéro, créant des crachotis à la prochaine utilisation.
Si vous utilisez un simple action, vaposiser avant la pièce et arrêtez vous après, comme pour une bombe.

- Plusieurs voiles légers valent mieux qu'une seule couche épaisse. Le rendu est plus fin, vous ne noierez pas les détails, et le séchage sera meilleur.

- N'insistez jamais sur une zone particulière, soyez toujours en mouvement pour éviter la création de pâtés ou de coulure. Si une partie n'est pas assez couverte par la peinture, attendez un peu et repassez un voile par-dessus lorsqu'elle a commencé à sécher.

- Durant une longue session de peinture, pensez à nettoyer régulièrement la sortie de buse de votre aéro et à vaporiser du diluant pour éviter l'encrassement interne et ainsi garder une vaporisation fine et régulière.

- Nettoyez rapidement votre aérographe entre chaque couleur. En commençant par les couleurs claires pour aller vers les foncées, un simple coup de vaporisation de diluant suffit à ne pas polluer une couleur avec la précédente.

- Lorsque vous avez terminé de peindre, nettoyez toujours à fond votre aéro pour éviter qu'il ne s'encrasse.


les pièces sèchent gentiement
les pièces sèchent gentiement
Après ces conseils d'ordre général, revenons au MkII. Après avoir monté toutes les pièces sur des baguettes chinoises et autre pic à brochette en m'aidant si nécesaire de pâte à fixe, j'ai peint toutes les pièces unies dans leur couleur et appliqué le jaune sur celles tricolores, ce que j'expliquerai plus loin. Grâce aux modifications de montage faites dessus, la peinture est facilitée et il n'y a vraiment que les pièces tricolores du fait du schéma de couleur qui ont besoin d'un masquage. 

Montage des pieds
Montage des pieds
Pour le séchage, j'utilise des pots, mais vous pouvez également planter vos baguettes dans un morceau de polystyrène.

Il faut attendre une bonne journée de séchage avant de pouvoir manipuler en toute sécurité les pièces et procéder aux premiers montages, comme pour les pieds ci-contre.

Pour lire la suite de l'article, cliquez sur "Suivant"..................................................



Nouveau commentaire :



Suivez-nous
Facebook
Twitter
YouTube
Rss




Facebook